Expulsée, la famille Reyes-Mendez est en route vers le Mexique

Une famille mexicaine dont l'avis d'expulsion du territoire canadien  avait... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partager

Une famille mexicaine dont l'avis d'expulsion du territoire canadien avait fait les manchettes a finalement été renvoyée dans son pays d'origine.

L'avion transportant les Reyes-Mendez a décollé samedi matin, aux environs de 10h. Des militants du groupe «Mexicain.e.s uni.e.s pour la régularisation» avaient organisé un comité de départ pour dénoncer l'expulsion.

Romina Hernandez, une porte-parole du groupe, a relaté que la famille craint pour sa sécurité dans son pays d'origine. «Ils ont déjà été enlevés trois fois par la police fédérale, a-t-elle affirmé. Certainement qu'ils sont en danger.»

Le groupe dénonce aussi la mesure d'exception à laquelle la famille Reyes-Mendes aurait été soumise pour éviter une médiatisation de leur cas. Plutôt que d'être invités à se présenter directement à l'aéroport pour monter à bord de leur vol, les quatre membres de la famille ont dû se présenter à un bureau d'Immigration Canada d'où ils ont été transportés jusqu'à une zone sécurisée, sans pouvoir s'adresser aux militants réunis.

«C'était humiliant pour la famille parce qu'ils ont le courage de parler et de partager leur histoire. On croit que le gouvernement a eu peur», a avancé Mme Hernandez. «Ils n'ont pas réussi à dire adieu à leur famille, ni à personne.»

Le député Amir Khadir, de Québec solidaire, était aussi sur place samedi matin. Il a relaté avoir tenté sans succès de convaincre l'Agence des services frontaliers de laisser deux membres du comité de départ aller échanger avec la famille dans la zone sécurisée. «Ça a été très, très décevant et ça a occasionné une grande tristesse», a-t-il dit.

Marisol Mendez, Fernando Reyes et leurs enfants Eduardo et Ingrid sont au Québec depuis 2008. Ils se sont installés à Laval et les deux enfants ont été scolarisés. Après avoir demandé l'asile au Canada, les Reyez-Mendez ont vu leur dossier être refusé par les autorités.

Les parents ont demandé en vain un sursis au gouvernement fédéral afin que leurs enfants puissent terminer leur année scolaire.

Voyez, ci-dessous, notre vidéo tournée alors que la famille attendait toujours un miracle.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Les Reyes-Mendez attendent un miracle

    National

    Les Reyes-Mendez attendent un miracle

    Vingt-quatre heures. C'est essentiellement le temps qu'il reste à la famille Reyes-Mendez avant son expulsion pour le Mexique, demain (samedi). La... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer