La Formule E déloge les journalistes de Radio-Canada

En avril dernier, la Ville de Montréal estimait... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

En avril dernier, la Ville de Montréal estimait que le Championnat de Formule E lui coûterait 24 millions pour refaire les rues de la course et acheter des équipements.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Complètement encerclée par le circuit de la course de Formule E, qui se déroulera à Montréal les 29 et 30 juillet, Radio-Canada déplacera pendant une semaine une trentaine de journalistes et de caméramans au Palais des congrès.

Des installations temporaires y seront aménagées pour leur permettre de faire du montage, des entrevues en direct et pour accueillir des invités, alors que les animateurs de RDI - tout comme les employés des autres secteurs de la société d'État, ou bien les journalistes qui n'ont pas à réaliser des reportages sur le terrain - continueront de travailler au siège social du boulevard René-Lévesque, accessible grâce à l'aménagement de deux passerelles.

«Pendant une dizaine de jours, l'accès au secteur sera plus problématique. On a pris toutes sortes de mesures pour que nos activités ne soient plus perturbées», a expliqué lundi à La Presse le directeur des communications de Radio-Canada, Marc Pichette.

Stationnement inaccessible

Pour la dernière semaine de juillet, les camions utilisés par le service de l'information de Radio-Canada seront également garés ailleurs qu'à la grande tour, puisque le stationnement de la Maison Radio-Canada ne sera plus accessible.

«Tous les frais, dépenses ou pertes de revenus qui seront encourus dans le cadre de cet événement-là sont à la responsabilité de l'organisateur», a souligné M. Pichette. 

«Comme nous, on n'organise pas l'événement, on n'assume aucun coût ou perte pour la tenue de cet événement [qui se déroule] proche de notre terrain.»

Le Championnat de Formule E de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), qui se tiendra pour la première fois cet été à Montréal, est organisé par l'organisme à but non lucratif Montréal, c'est électrique.

En avril dernier, la Ville de Montréal estimait que l'événement lui coûterait 24 millions pour refaire les rues de la course et acheter des équipements. La Ville a également accordé une marge de crédit de 10 millions au promoteur.

Le principal partenaire de la course, Hydro-Québec, a pour sa part contribué à l'événement à la hauteur de 850 000 $.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer