Projet Montréal choisira son chef le 4 décembre

Projet Montréal se cherche un chef pour affronter... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Projet Montréal se cherche un chef pour affronter Denis Coderre, l'année prochaine. Luc Ferrandez ne compte pas briguer la mairie en 2017.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Projet Montréal choisira le 4 décembre prochain son chef qui aura pour principal objectif d'affronter Denis Coderre à l'élection de novembre 2017.

La course à la chefferie du parti s'ouvrira officiellement le 5 septembre, mais les candidats auront jusqu'à la mi-octobre pour présenter leur candidature. Le parti d'opposition avance que plusieurs personnes se sont dit en réflexion. «À moins d'un revirement majeur, ce ne sera pas un couronnement. Il y aura une course entre plusieurs candidats», a dit Nathalie Goulet, présidente de Projet Montréal.

Chef intérimaire depuis la défection de Richard Bergeron, Luc Ferrandez a renoncé à diriger la formation aux prochaines élections, estimant que son image publique risquait trop de nuire.

Nathalie Goulet indique que c'est la première fois en 20 ans à Montréal qu'un parti municipal tiendra une véritable course à la chefferie. «Projet Montréal est un parti de débat, très participatif», dit-elle.

Le choix du nouveau chef lors d'un congrès extraordinaire aura lieu à environ un an des prochaines élections municipales pour donner suffisamment de temps à celui-ci de s'imposer dans l'électorat. «Il faut donner du temps au prochain chef de se faire connaître», dit Nathalie Goulet.

Même si Denis Coderre jouit d'une bonne cote de popularité et que l'élection aura lieu au terme d'une année de festivités pour le 375e anniversaire de Montréal, l'opposition juge que ses chances sont bonnes de lui ravir la mairie. «Projet Montréal est un parti de militants qui regorge d'idées novatrices pour Montréal. Denis Coderre a été élu avec 32% des voix en 2013, alors on pense qu'on pourra trouver quelqu'un pour lui faire face et inspirer les Montréalais pour la prochaine étape», dit Nathalie Goulet.

Projet Montréal compte plus de 1000 membres et affiche une bonne santé financière. C'est le seul parti à ne pas encore trainer une dette héritée des dernières élections. Au contraire, les derniers états financiers indiquent que les coffres de la formation disposent de 172 000$.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer