Investissement de 78 millions dans le port de Montréal, mais sans Ottawa

Le maire Denis Coderre chérit ce projet depuis... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Le maire Denis Coderre chérit ce projet depuis qu'il s'est lancé dans la course à la mairie de Montréal. Il ne s'est pas offusqué ce matin du refus du gouvernement fédéral d'accorder la subvention de 26 millions demandée par Port de Montréal pour réaliser le projet.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le gouvernement fédéral n'est pas embarqué à bord du projet de réfection du terminal de croisière de la jetée Alexandra, dont les plans ont été présentés publiquement lundi matin.

Le projet de 78 millions prévoit pour 2017 la reconstruction de la gare maritime Iberville, qui date d'Expo 67, ainsi que le réaménagement de la jetée Alexandra, un quai qui existe depuis plus de 100 ans.

Le maire Denis Coderre chérit ce projet depuis qu'il s'est lancé dans la course à la mairie de Montréal. Il ne s'est pas offusqué ce matin du refus du gouvernement fédéral d'accorder la subvention de 26 millions demandée par Port de Montréal pour réaliser le projet.

« Moi, je ne fais pas de chicanes », a-t-il déclaré lors d'une mêlée de presse. « Il n'y a pas de bibittes là-dedans. »

Trois ministres du gouvernement provincial (Martin Coiteux, Julie Boulet et Jean D'Amour) sont venus annoncer en grande pompe ce matin une contribution financière de 20 millions de dollars. La Ville de Montréal investira quant à elle 15 millions et le reste de la facture sera assumée par Port Montréal, qui voit sa part du gâteau augmenter avec le refus d'Ottawa de participer au projet.

« Notre projet ne cadre pas dans les critères du programme [de subvention] disponible actuellement », a indiqué Sylvie Vachon, PDG de l'Administration portuaire de Montréal (APM).

Ottawa, dit-elle, a récemment subventionné la construction d'un nouveau terminal à conteneurs à hauteur de 44 millions et a accordé une subvention de 5 millions pour l'électrification des quais.

« Ottawa investi massivement au niveau du port de Montréal », a tenu à souligner le maire Coderre. « Moi, honnêtement, je ne vois pas ça comme une absence », a-t-il ajouté.

En 2015, Montréal a accueilli 91 000 passagers et membres d'équipage de bateaux de croisière. Le maire Coderre a bon espoir que ce nombre sera au-dessus de 100 000 en 2017 grâce aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

Selon Sylvie Vachon, l'Association des croisières du Saint-Laurent prévoit une hausse de passagers de 5 % au cours des prochaines années. « Donc on pourrait dire que d'ici 2025, on pourrait être autour de 100 000 passagers, 125 000 avec membres d'équipage », a-t-elle indiqué.

En 2017, Mme Vachon croit que le nombre de passagers et membres d'équipage à poser leurs valises dans la métropole sera d'environ 93 000.

Le projet de réhabilitation de la gare maritime d'Iberville prévoit la construction d'une tour d'observation, qui sera cependant terminée en 2019. Un toit vert sera aussi aménagé.

Le bout de la jetée sera abaissé et une place publique sera érigée afin de favoriser l'accès au fleuve.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer