«Énorme» délégation pour la mission du maire Coderre en Chine

Le maire de Montréal, Denis Coderre... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Le maire de Montréal, Denis Coderre

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Accompagné d'une délégation de 70 personnes, le maire Denis Coderre s'envolera ce soir pour une mission commerciale en Chine d'une semaine. C'est la plus grosse mission à l'étranger jamais menée par un maire de Montréal.

«J'ai toujours dit que j'étais l'ambassadeur numéro 1 de notre ville et je l'ai prouvé à de nombreuses reprises lors de missions économiques en Europe, en Asie, en Afrique et aux États-Unis. Mon rôle sera de faciliter la tâche de nos représentants montréalais et de les appuyer dans leurs engagements d'affaires et dans leurs missions commerciales», a déclaré M. Coderre ce matin lors d'une conférence de presse à l'hôtel de ville.

Le Cirque du Soleil, Desjardins, la RCB Banque Royale, SNC-Lavalin, Ivanhoé Cambridge, Aviation Stratégie Internationale font partie des entreprises qui accompagneront des fonctionnaires de la Ville de Montréal. Des représentants des universités Concordia et UQAM monteront aussi à bord du vol direct Montréal-Beijing. Tous assument leurs frais.

Le président de la Chambre de commerce de Montréal, Michel Leblanc a qualifié cette délégation d'«énorme».

«Il ne faut jamais minimiser l'importance d'avoir une autorité publique lors des missions à l'étranger», a-t-il expliqué.

À son avis, la présence de politiciens permet aux entreprises de «closer des deals» sur le terrain. « Le fait que le maire participe à des rencontres, ça amène des deals dans les cas où le travail avait déjà été fait. Dans d'autres cas, ça facilite le travail à obtenir la rencontre qu'on avait de la misère à obtenir », a précisé M. Leblanc.

La délégation visitera les villes de Beijing, Shanghai, Shenzhen, Guangzhou et la région administrative spéciale de Hong Kong. Le maire Coderrre rencontrera tous ses homologues chinois.

Le maire abordera-t-il avec les maires la question des droits humains ?

«On va toujours dans le cadre de nos propres fonctions aborder la question citoyenne», a-t-il répondu. «C'est un échange de meilleures pratiques entre les municipalités, entre les gouvernements de proximité. Cet équilibre entre l'ouverture et la vigilance ça fait partie des choses dont on discute continuellement. Mon rôle comme maire c'est qu'on puisse parler de participation citoyenne et d'ouverture.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer