Un autre membre de l'opposition passe dans le camp de Denis Coderre

Marc-André Gadoury... (Photo fournie)

Agrandir

Marc-André Gadoury

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un autre élu de Projet Montréal passe dans le camp du maire Denis Coderre. Marc-André Gadoury, qui jouait le rôle de leader de l'opposition, traverse la salle du conseil municipal et siègera désormais du côté de l'administration.

Marc-André Gadoury vient ainsi rejoindre le fondateur de Projet Montréal, Richard Bergeron, qui siège maintenant au comité exécutif depuis près d'un an. Élu dans Rosemont-Petite-Patrie depuis 2009, le conseiller municipal n'occupera toutefois pas de poste officiel au sein de l'administration Coderre.

Contrairement à Richard Bergeron, qui siège à titre d'indépendant, Marc-André Gadoury fera officiellement partie d'Équipe Coderre. «J'ai hâte de vendre des cartes de membres», a-t-il assuré en point de presse.

Cette défection en a surpris plusieurs puisque Marc-André Gadoury était un farouche opposant de plusieurs décisions de l'administration Coderre, notamment sur la gestion des contrats, la ville intelligente et la réforme des arrondissements.

«On s'explique mal sa décision, surtout qu'il a été un des plus virulents au cours des derniers mois, dernières années, contre l'Équipe Coderre», a indiqué le conseiller Richard Ryan, président du caucus de Projet Montréal.

Sans renier ses sorties virulentes contre le maire, Marc-André Gadoury dit vouloir «passer de la critique à la collaboration». En restant dans l'opposition, "je ne sentais plus que je travaillais pour le bien des Montréalais», a-t-il dit.

«Oui il a été dur, mais tant mieux. Quand ça a de l'allure, ça vaut la peine», a indiqué Denis Coderre. Disant ne pas tenir rigueur à sa nouvelle recrue pour ses sorties corrovises dans le passé, le maire a au contraire qualifié l'élu «d'efficace» parce qu'il a réussi à lui faire perdre patience a quelques reprises.

Par «ambition personnelle»

L'opposition croit que Marc-André Gadoury a agi par «ambition personnelle». Le conseiller municipal a manifesté par le passé son désir de briguer la mairie de Rosemont-La-Petite-Patrie en 2017, mais l'actuel maire, François Croteau, a annoncé qu'il comptait se présenter à nouveau pour Projet à ce poste. «On pense que ça l'a extrêmement déçu», dit Richard Ryan.

Richard Bergeron s'est dit «très heureux» de voir son ancien collègue de Projet Montréal le rejoindre. Les deux seront d'ailleurs assis ensemble dans la salle du conseil, comme à l'époque où il était chef de l'opposition et Gadoury était son leader en chambre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer