Montréal veut poser des localisateurs de fuites d'eau

Montréal compte ainsi poser plus de 700 appareils... (Archives, La Presse)

Agrandir

Montréal compte ainsi poser plus de 700 appareils de détection en mesure de préciser le lieu d'une fuite à deux mètres près.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Pour détecter les cancers qui rongent son vieux et très peu étanche réseau de distribution d'eau du centre-ville, la Ville de Montréal prévoit installer dès septembre des centaines de localisateurs de fuites de dernière génération sur ses conduites d'eau potable. La Ville espère ainsi diminuer de «façon importante le risque de bris catastrophiques» au coeur de la métropole.

Montréal compte ainsi poser plus de 700 appareils de détection en mesure de préciser le lieu d'une fuite à deux mètres près. L'installation des localisateurs de fuites sera toutefois limitée au coeur du centre-ville, ce qui représente seulement 2% du réseau de conduites secondaires montréalais.

Cette méthode a été privilégiée en raison de la présence importante de bruits ambiants dans ce secteur, ce qui nuit à la méthode traditionnelle détection des fuites. «Ces détecteurs de dernière génération peuvent, à l'aide de logiciels sophistiqués, discriminer les bruits parasitaires afin d'identifier les bruits attribuables à une fuite», explique un document du Service de l'eau de la Ville de Montréal. Ce système permet également de transmettre en «temps réel» des alertes lorsqu'une fuite survient. La Ville estime que cette technologie «multiplie la fréquence de suivi par cent pour un coût d'opération moindre».

Un contrat de 1,2 million

C'est l'entreprise Détection de fuite PGS inc. qui a décroché le contrat d'une somme maximale de 1,2 million, alors que l'estimation de la Ville s'élevait à 1,4 million. Parmi les trois soumissionnaires conformes, l'entreprise Hetek Solutions avait proposé un prix plus bas, mais ne répondait pas aux exigences du devis. Ses appareils étaient beaucoup moins précis que ceux de la société choisie.

Le contrat inclut la pose des appareils de détection et l'entretien du réseau de communication jusqu'au 31 décembre 2018. Le conseil municipal et le conseil d'agglomération doivent autoriser le contrat dans les prochains jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer