Génocide arménien: des milliers de personnes marchent à Montréal

Pour cet événement pacifique, plusieurs groupes québécois, dont... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Pour cet événement pacifique, plusieurs groupes québécois, dont des membres des communautés juive, rwandaise, cambodgienne, ukrainienne, assyrienne, libanaise, kurde et grecque pontique, se sont unis avec les Arméniens d'ici pour marcher solidairement.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Sous un soleil radieux, plusieurs milliers de personnes ont déambulé dimanche après-midi dans le centre-ville de Montréal en mémoire des victimes de génocides, en particulier celui des Arméniens commis il y a 100 ans.

Du même souffle, les participants, dont de nombreuses personnalités du monde politique ou culturel, en ont profité pour lancer des messages de prévention des génocides et des crimes contre l'humanité.

Pour cet événement pacifique, plusieurs groupes québécois, dont des membres des communautés juive, rwandaise, cambodgienne, ukrainienne, assyrienne, libanaise, kurde et grecque pontique, se sont unis avec les Arméniens d'ici pour marcher solidairement.

Étaient notamment présents le maire de Montréal, Denis Coderre, celui de Laval, Marc Demers, des députés fédéraux dont le chef libéral Justin Trudeau, l'ex-chef du Bloc québécois Gilles Duceppe, des députés de l'Assemblée nationale et des conseillers municipaux.

Le ministre fédéral de la Citoyenneté et de l'Immigration, Chris Alexander, devait prendre la parole à la fin de la marche.

Arrivés au Quartier des spectacles, où prenait fin la manifestation, les marcheurs ont déposé des fleurs devant une réplique du Dzidzernakapert, un monument commémoratif du génocide arménien à Erevan, en Arménie. Un événement culturel devait ensuite avoir lieu à la Place des Arts.

«En cette année du centenaire, la communauté a une nouvelle vocation; celle de non seulement se souvenir des victimes de tous les génocides du 20e siècle, mais aussi de sensibiliser la population pour éviter que d'autres atrocités de la même ampleur soient répétées», a déclaré Mher Karakashian, président du Comité canadien du centenaire du génocide arménien, l'un des organisateurs de la marche.

Cette marche commémorative s'est déroulée quelques semaines après que le pape François et le Parlement européen eurent demandé à la Turquie de reconnaître le génocide arménien.

À Ottawa, la Chambre des communes a adopté la motion M-587 faisant d'avril le Mois de la commémoration, de la condamnation et de la prévention du génocide, et déclarant le 24 avril de chaque année la journée de mémoire du génocide arménien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer