QUINZE40: les détails ne seront pas dévoilés avant un mois

Le projet prendrait la place de terrains peu... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

Le projet prendrait la place de terrains peu occupés situés à la jonction des autouroutes 15 et 40 à Montréal.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le projet de très grand complexe commercial à l'intersection des autoroutes 15 et 40 ne sera pas abordé, ce matin, au Forum stratégique de la chambre de commerce du Montréal métropolitain, qui présente les grands «projets structurants et prometteurs pour l'avenir de Montréal».

Même si le président de la chambre de commerce, Michel Leblanc, a récemment salué l'idée du promoteur Carbonleo de créer un centre commercial et de divertissement dans le parc industriel de Mont-Royal, projet connu sous le nom officieux de QUINZE40, les détails ne seront pas dévoilés avant un mois.

«Je ne suis pas en mesure d'en parler. Il nous reste du travail à faire. [...] C'est un énorme projet, mais on va être prêts bientôt», a indiqué hier Andrew Lotfy de Carbonleo, qui est également à l'origine du DIX30, à Brossard.

Le promoteur estime que l'idée est encore en gestation. Elle a pourtant fait l'objet d'une présentation détaillée, en février dernier, auprès du cabinet du ministre responsable de la région de Montréal, Robert Poëti, aussi ministre des Transports. «La rencontre a été faite à la demande du maire de Mont-Royal, Philippe Roy», a indiqué hier l'attachée de presse de M. Poëti, Valérie Rodrigue.

Cette dernière a précisé que le ministre souhaite attendre la consultation publique des citoyens de Mont-Royal prévue dans les prochaines semaines avant de se prononcer sur le dossier. «Le projet devait être présenté devant la chambre de commerce, mais il a été convenu d'attendre», a précisé Mme Rodrigue. Selon ce que le maire Roy a récemment affirmé à La Presse, le cabinet du ministre s'est tout de même montré «réceptif».

Jusqu'à maintenant, le projet, dont bien peu d'éléments ont été rendus publics - sinon qu'il s'agirait d'un investissement de 1,6 milliard -, a surtout suscité de nombreuses critiques et inquiétudes. C'est notamment le cas pour l'impact que pourrait avoir un tel projet sur les zones commerciales existantes ainsi que les problèmes de transport qu'il pourrait engendrer.

«Le transport, c'est probablement l'enjeu le plus grand», reconnaît M. Roy, qui souligne que le promoteur a des études de la circulation entre les mains. «On va tout faire pour y voir clair. On peut y voir un enjeu ou un problème, mais je suis optimiste», a-t-il ajouté.

Le ministre Poëti prendra la parole ce matin, en ouverture du Forum stratégique de la chambre de commerce.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer