Une manifestation pro-palestinienne à Montréal

Partager

Dossiers >

Offensive d'Israël à Gaza

International

Offensive d'Israël à Gaza

L'armée israélienne mène l'opération Pilier de défense, la plus importante offensive militaire à Gaza depuis la sanglante et controversée mission Plomb durci lancée en 2008-2009, qui avait fait plus de 1400 morts. »

Sur le même thème

(Montréal) Loin des explosions qui secouent depuis cinq jours le Proche-Orient, des milliers de personnes ont déambulé cet après-midi dans les rues de Montréal, bannières et drapeaux dans les mains, pour montrer leur solidarité avec le peuple palestinien de la bande de Gaza.

L'attroupement s'est formé à 13 h devant l'Université Concordia. «Vive la Palestine libre», «Solidarité avec Gaza» et «Israël assassin, Harper complice», ont chanté les manifestants pendant de longues minutes.

La marche s'est officiellement mise en branle à 13 h 40, en direction de la place Émilie-Gamelin. Les organisateurs de la manifestation ont assuré avoir donné un itinéraire au SPVM.

Les policiers, très nombreux sur les lieux, avaient refusé de commenter à ce moment-là. Un peu plus tard, le SPVM a confirmé avoir reçu le trajet.

«Il n'y a pas de solution. Tant qu'Israël reste sur ses positions, ça n'ira nulle part, ont déploré Jacques Leduc et Micheline Bleau, qui ont pris part à la marche d'aujourd'hui. Israël refuse la collaboration.»

Les deux députés de Québec Solidaire, Françoise David et Amir Khadir, ont aussi pris part au rassemblement, implorant un cessez-le-feu immédiat de l'armée israélienne.

Bombardements sans fin, colonisation, blocus imposé à Gaza: pour la députée de Gouin, il est temps que le peuple israélien appelle à une trêve et reconnaisse formellement l'État palestinien.

«Le peuple de Gaza subit en ce moment une agression injustifiée qui va faire, encore une fois, des centaines voir des milliers de morts tout ça parce qu'un gouvernement israélien s'en va en élections et qui veut dire que c'est lui le meilleur pour mater les Palestiniens», a indiqué Françoise David.

Selon elle, la solution est déjà connue: c'est la négociation. «C'est pour le bien des deux peuples, ajoute-t-elle. Nous n'en voulons pas au peuple israélien et on ne veut pas de morts des deux côtés.»

Plusieurs juifs hassidiques de la communauté juive de Boisbriand se sont joints au mouvement, avec des pancartes où l'on pouvait lire: «Les vrais rabbins se sont toujours opposés au sionisme et à l'État d'Israël» et «Torah demands all Palestine be returned to Palestinian sovereignty» (Selon la Torah, la Palestine est aux Palestiniens).

Peu après 15 h, la manifestation s'est terminée dans le calme à la place Émilie-Gamelin. Aucun incident ni arrestation n'ont été signalés du côté du SPVM.

Depuis mercredi, Israéliens et Palestiniens se livrent une bataille sans merci, la plus violente depuis l'opération Plomb durci en 2008, qui avait fait plus de 1400 morts.

Cette offensive, appelée Pilier de la défense, s'est amorcée le 14 novembre par de nombreuses frappes aériennes. Le chef militaire du Hamas, Ahmad Jabaari, a été assassiné la semaine dernière par l'armée israélienne Tsahal et un peu plus de 60 Palestiniens ont perdu la vie depuis le début des bombardements israéliens, selon un récent bilan fourni par les services des urgences à Gaza.

Du côté d'Israël, trois morts ont été recensés jusqu'à présent. Sept personnes ont été blessées dimanche dans le sud du pays par des tirs de roquettes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer