L'escouade Synergie fait sa première sortie

Après 21 h vendredi, plusieurs policiers de la Sûreté du... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Après 21 h vendredi, plusieurs policiers de la Sûreté du Québec et de corps de police municipaux ont investi un bar lounge du Chemin de la Côte Nord à Boisbriand, où les motards tenaient un rassemblement.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Les membres de la nouvelle escouade Synergie, annoncée cette semaine et mise sur pied pour chasser les motards et les revendeurs de drogues des bars de la couronne nord de Montréal, ont effectué leur première grande sortie hier. Vers 21h, plusieurs policiers de la Sûreté du Québec (SQ) et de corps de police municipaux ont investi un bar lounge du Chemin de la Côte nord à Boisbriand, où les motards tenaient un rassemblement.

Les policiers, parmi lesquels il y aurait eu... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Les policiers, parmi lesquels il y aurait eu au moins un membre des services de renseignements de la SQ, ont interpellé les motards présents dans et autour de l'établissement.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Les policiers, parmi lesquels il y aurait eu au moins un membre des services de renseignements de la SQ, ont interpellé les motards présents dans et autour de l'établissement.

Selon nos informations, environ une centaine de motards, dont sept membres en règle des Hells Angels, deux prospects et une vingtaine de membre de leurs clubs-écoles ou sympathisants, étaient présents.

Les policiers de la Sûreté du Québec, de Thérèse-de-Blainville et de Mirabel ont érigé des barrages routiers et vérifié des véhicules jusqu'à 3 h. Tout s'est déroulé paisiblement. On ignore si des individus ont été arrêtés et si des billets d'infraction ont été distribués.

La police hausse le ton

Synergie a été mise sur pied en raison de la présence de plus en plus importante des motards dans les établissements licenciés de la grande région de Montréal depuis le retour en force des Hells Angels amorcé ces dernières années.

Officiellement, pour le moment, Synergie est un projet pilote qui doit durer un mois. Elle s'inspire d'escouades policières déjà existantes telles Éclipse à Montréal, Équinoxe à Laval et la BIM à Longueuil, dont les membres sont spécialisés dans la surveillance des établissements licenciés de Montréal, Laval et Longueuil, et dans la collecte de renseignements sur le crime organisé et les gangs de rue.

Synergie compte trois équipes de policiers, une à Lachenaie, gérée par la Sûreté du Québec, et deux à Laval, gérées par la police de Laval. Ces équipes sont formées notamment de policiers du renseignement, d'enquêteurs du crime organisé et de patrouilleurs.

Le territoire couvert par les policiers de Synergie s'étend de Deux-Montagnes à Berthier, jusqu'à Saint-Sauveur. Mais les policiers pourraient même aller encore plus au nord, au besoin. Déjà, une cinquantaine d'établissements licenciés de la couronne nord ont été identifiés comme étant problématiques par les services de renseignement criminel.

Outre la SQ et la police de Laval, la Gendarmerie Royale du Canada, les corps de police de Blainville, L'Assomption, Repentigny, Saint-Eustache et Terrebonne, et la Régie de police du Lac-des-Deux-Montagnes participent au projet Synergie. Le projet pilote pourrait devenir permanent selon les résultats obtenus durant le mois prochain.

L'escouade Synergie doit également mener des opérations ciblées dans d'autres régions du Québec cette fin de semaine, notamment au Saguenay, à Québec et dans les Cantons de l'Est.

« L'objectif, c'est d'aider les tenanciers de bar à bien tenir leur établissement. On ne veut pas mettre de la pression sur eux, on veut en faire nos alliés. Les tenanciers et les portiers vont travailler avec nous », a déclaré cette semaine à La Presse l'inspecteur Benoit Dubé, responsable de la lutte aux motards et au crime organisé à la Sûreté du Québec.

_______________________________________________

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918 écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer