Alberta: un homme ouvre le feu sur trois officiers de la GRC

Au volant d'un petit camion, le suspect a... (PHOTO RHEA LABRIE, PC)

Agrandir

Au volant d'un petit camion, le suspect a d'abord foncé sur un véhicule de patrouille pour ensuite se mettre à tirer sur les policiers, qui ont rapidement répliqué, tuant l'individu.

PHOTO RHEA LABRIE, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
ST. PAUL, ALBERTA

Trois officiers de la Gendarmerie royale du Canada ont été blessés dans une confrontation avec un homme armé à St. Paul, dans le nord de l'Alberta, ont annoncé les autorités de la GRC.

L'homme armé aurait été tué lors de la confrontation.

Le maire de St. Paul, Glenn Andersen, a confié que l'incident s'est produit dans une rue du centre-ville de St. Paul, vendredi en début de soirée.

Des images de la scène publiées sur Twitter semblent montrer qu'un imposant camion noir avait été coincé par des véhicules de la GRC devant une succursale bancaire du Trésor de la province de l'Alberta.

Selon le surintendant de police en chef Randy McGuinnis, deux des officiers ont été héliportés vers Edmonton tandis que le troisième est demeuré à St. Paul.

M. McGuinnis a qualifié la situation de «chaotique» et il a ajouté que les autorités cherchent toujours à «prendre le contrôle des événements». Il a déclaré que l'information allait être divulguée à mesure que l'enquête progresse.

M. Andersen a confirmé que des coups de feu ont été tirés, mais que les agents de la GRC et le suspect armé se trouvaient alors dans des véhicules.

«C'est vraiment surprenant»,  a dit le conseiller municipal de l'endroit Ken Kwiatkowski. «C'est quelque chose que vous verriez probablement dans les films. C'est incroyable que ce se soit produit à St. Paul».

M. Kwiatkowski a indiqué que plusieurs personnes dans la municipalité de 5400 résidents connaissaient probablement les officiers du détachement, qu'il a décrit comme étant d'importante taille.

«Je crois que la plupart connaissent tout le monde», a-t-il affirmé. «Nous sommes une communauté tissée très serrée».

Un prêtre et un suspect morts en Alberta: St. Paul nage en plein mystère

Une intersection demeurait fermée samedi dans la ville de St. Paul en Alberta, encore secouée par une fusillade terrifiante, alors que les résidants et la police se demandaient si des incidents ayant mené aux décès d'un prêtre et d'un suspect, en plus de faire trois blessés parmi des agents de la Gendarmerie royale du Canada, étaient liés entre eux.

Le diocèse de St. Paul a confirmé que le père Gilbert Dasna, 32 ans, qui servait dans cette petite communauté située au nord-est d'Edmonton, a été tué vendredi lors d'un violent incident qui s'est produit au presbytère de l'église. La GRC a relaté que vers le même moment, des coups de feu ont retenti près du poste de la GRC de St. Paul, et que des policiers se sont mis à la poursuite d'une camionnette Dodge de couleur noire qui avait été vue quittant le secteur.

Les policiers ont aussi déclaré que la camionnette a plus tard foncé dans une voiture de patrouille au centre-ville de St. Paul, blessant sérieusement un officier et laissant deux autres agents de la GRC avec des blessures résultant d'une fusillade qui s'est terminée avec la mort du suspect dans sa camionnette.

Les autorités policières ont tenu à dire qu'il serait prématuré d'identifier la cause du décès du suspect tant qu'une autopsie et des tests balistiques n'auront pas été menés.

Des enquêteurs n'étaient pas en mesure de confirmer si la mort du prêtre, considérée comme un homicide, est liée à la violente confrontation au centre-ville, mais ils étudient une telle hypothèse.

Selon Pierre Lamoureux, un porte-parole du diocèse, un responsable de l'Église a appris que M. Dasna avait été retrouvé gisant au sol, à l'intérieur de la porte du presbytère, victime de ce qui semblait être des blessures par balles au thorax. M. Lamoureux a ajouté que l'Église n'avait aucune idée si l'assaillant était lié d'une quelconque façon au suspect tué lors de la confrontation avec la police, ni quels motifs auraient poussé quiconque à tuer M. Dasna.

«C'est très perturbant. Les gens ne savent pas ce qui s'est passé et il s'agit, bien sûr, de la première étape en route vers la guérison et la fin du deuil, afin de tourner la page en mémoire du père Dasna», a fait remarquer M. Lamoureux.

Le père Dasna, né au Cameroun, était membre de la congrégation des Fils de Marie Mère de miséricorde, qui est basée au Nigeria. Il servait à St. Paul depuis 2011 et il était arrivé au Canada le 9 mai 2011.

«Il était aimé. C'était un homme de joie, un homme de paix», s'est souvenu M. Lamoreux.

Selon la GRC, les événements se sont déclenchés soudainement vendredi, vers l'heure du souper. Des coups de feu ont été entendus, juste à l'extérieur du poste de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Des policiers sont sortis en trombe et ont vu un camion Dodge noir quitter le stationnement.

Au même moment, ils ont reçu un appel à propos d'un homme en détresse dans une résidence à quelques pâtés de maison de là. Les policiers ont transporté l'homme à l'hôpital où sa mort a été constatée.

Pendant ce temps, d'autres policiers s'étaient mis aux trousses de la camionnette et l'ont retrouvée dans l'est de la ville. La camionnette a fait demi-tour, selon les policiers, et s'est dirigée vers le groupe. Toujours selon la police, le conducteur a tiré et touché un policier dans une auto-patrouille, et a ensuite semblé vouloir volontairement foncer dans une autre voiture de police.

Des responsables de la GRC ont mentionné que d'autres policiers sont ensuite arrivés en renfort, que le chauffeur de la camionnette a commencé à tirer vers eux et que des policiers ont riposté en faisant feu à leur tour. Ils ont ajouté que le suspect, identifié comme étant John Carlos Quadros, 55 ans, de St. Paul, est décédé sur les lieux du drame.

L'incident a ébranlé les policiers. Le surintendant de police en chef Randy McGinnis l'a comparé à «une scène de film horrifiante».

Selon la police, une policière, qui se trouvait dans le véhicule dans lequel la camionnette a foncé, a subi de graves blessures aux jambes. Elle se trouvait dans un état grave, samedi, mais on ne craignait pas pour sa vie. Les deux autres agents ont reçu leur congé de l'hôpital. L'un d'eux a été atteint d'un projectile à une main, et l'autre a été blessé au visage par des éclats de verre.

L'Équipe d'intervention de l'Alberta en cas d'incident grave, qui enquête sur l'utilisation de la force par la police, a pris le relais de l'enquête. La GRC poursuivra quant à elle l'enquête sur la mort de Gilbert Dasna. Les deux organisations mèneront des enquêtes «parallèles».




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer