Le «Joker», qui menaçait de tuer des Arabes, plaide coupable

Jesse Pelletier a plaidé coupable à une accusation... (Photo EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Jesse Pelletier a plaidé coupable à une accusation de menaces.

Photo EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans la foulée des attentats de Paris, en novembre 2015, Jesse Pelletier s'était déguisé avec un masque de Joker et avait menacé de tuer un Arabe par semaine, dans une vidéo qui a essaimé sur YouTube.

Jeudi, en lien avec cette affaire, le Montréalais de 25 ans a écopé d'une peine suspendue, après avoir plaidé coupable à une accusation de menaces. M. Pelletier était sous l'influence de la drogue et de l'alcool quand il avait agi ainsi. Il avait retiré la vidéo quand il avait vu que sa blague avait pris des proportions, mais il était trop tard. Il avait été arrêté rapidement. Il avait retrouvé sa liberté par la suite.

Devant le tribunal, le jeune homme, qui souffre d'une maladie des os, a dit regretter son geste. Il estime être une meilleure personne aujourd'hui.

CHEFS ABANDONNÉS

Dans la vidéo, on le voyait manipuler une arme à feu, qui s'est révélée fausse. Au départ, outre les menaces de mort, M. Pelletier était accusé d'incitation à la haine, d'avoir provoqué la peur chez la communauté arabe en faisant craindre des activités terroristes et d'utilisation d'une fausse arme à feu. Ces chefs ont été abandonnés.

Le jeune homme, qui n'avait pas d'antécédents judiciaires, devra effectuer 100 heures de travaux communautaires et sera soumis à une probation.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer