Procès SharQc: la Couronne voudrait appeler 300 témoins à la barre

L'opération SharQc, menée en avril 2009, avait permis... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'opération SharQc, menée en avril 2009, avait permis de porter des accusations contre plus de 156 personnes, dont 111 membres en règle de la bande de motards.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Au premier jour du procès de cinq membres des Hells Angels, la Couronne a laissé entendre lundi qu'elle pourrait appeler à la barre pas moins de 300 témoins.

Parmi ces personnes, soulignons le témoignage probable de deux délateurs, celui de Sylvain Boulanger, qui a obtenu l'immunité et une somme de 3 millions de dollars, et de Dave Fredette, qui a plaidé coupable et purge une peine d'emprisonnement.

Yvon Tanguay, Claude Berger, Francois Vachon, Sylvain Vachon et Michel Vallières, tous membres des Hells Angels de la section de Sherbrooke, font face à des accusations de meurtre et complot pour meurtre.

Selon la Couronne, ces cinq hommes ont participé à la guerre des motards entre 1994 et 2002 pour agrandir le territoire des Hells Angels et contrôler le trafic de drogue.

L'opération SharQc, menée en avril 2009, avait permis de porter des accusations contre plus de 156 personnes, dont 111 membres en règle de la bande de motards.

Plusieurs des accusés ont évité un procès en plaidant coupable.

Vendredi, Emery Martin a été condamné à 15 ans de prison. Il a toutefois pu quitter sa cellule parce qu'il a purgé l'équivalent de sa peine en détention préventive.

Ce procès, qui a été reporté la semaine dernière en raison du désistement d'un des jurés, doit durer entre 12 et 18 mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer