Tuerie du Flawnego: un témoin manque à l'appel

Ce procès, plus long que prévu, entre dans... (PHOTO ALAIN ROBER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Ce procès, plus long que prévu, entre dans une de ses dernières phases, aujourd'hui, avec les plaidoiries.

PHOTO ALAIN ROBER, ARCHIVES LA PRESSE

La défense voulait appeler Ducarme Joseph en qualité de témoin dans le procès lié à la tuerie survenue dans son commerce, le Flawnego, en mars 2010. Mais il a été impossible de déterminer où il se trouvait.

Ducarme Joseph.... (Photo: Archives, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Ducarme Joseph.

Photo: Archives, La Presse

C'est ce que le jury chargé de juger les trois hommes accusés des deux meurtres et deux tentatives de meurtre a appris, hier. La juge Carol Cohen a tenu à en informer le jury après que la Couronne et la défense eurent déclaré leur preuve close. La juge a appelé à la barre Louis Lemay, enquêteur du SPVM affecté au dossier du Flawnego depuis le premier jour, le 18 mars 2010. M. Lemay assiste aussi au procès, qui a commencé il y a plus de six mois, à Montréal.

Au début du témoignage de M. Lemay, hier, il a été établi que la Couronne n'avait jamais eu l'intention d'appeler Ducarme Joseph à la barre. Ce dernier se trouvait probablement quelque part dans la boutique au moment du drame, mais il n'a pas été blessé. En revanche, il a été l'un des premiers à composer le 911 après la fusillade.

M. Lemay a expliqué qu'il avait été avisé le 21 mars dernier, par l'avocat de la défense Franco Schiro, qu'une citation à comparaître avait été notifiée à l'endroit de Ducarme Joseph. Mais encore fallait-il le trouver. Ducarme Joseph est un caïd connu des services policiers. M. Lemay a relaté les démarches effectuées auprès d'escouades spécialisées du SPVM, comme la division du renseignement et Éclipse, pour tenter de le retrouver. Il a aussi contacté l'avocat qui représentait M. Joseph en 2010.

Sa femme a témoigné

Le jury a également appris que le 24 mars dernier, l'ex-conjointe de Ducarme Joseph était venue témoigner en Cour. Mais son témoignage n'a pas permis d'en savoir plus. M. Lemay a expliqué qu'ensuite, la femme avait été placée sous surveillance, mais que les observations ont été «négatives». La juge Cohen a précisé au jury que ce sont les accusés, Carey Isaac Regis et Kyle Gabriel, qui avaient voulu faire comparaître Ducarme Joseph comme témoin. Le premier est représenté par Me Schiro et le second par Me George Calaritis.

Pendant la journée, hier, la défense a présenté son dernier témoin, Curtis Hildebrandt, expert en biologie judiciaire, à qui a été confiée la contre-expertise des prélèvements sur des douilles trouvées sur la scène de crime. En utilisant la méthode de l'ADN mitochondrial, il a réussi à trouver des profils, parfois mixtes ou partiels, qui ne correspondaient pas à ceux des trois accusés.

Ce procès, plus long que prévu, entre dans une de ses dernières phases, aujourd'hui, avec les plaidoiries. Ce sera d'abord à la défense de parler. La semaine prochaine, ce sera au tour de la Couronne. Mais ce n'est qu'après Pâques que les jurés commenceront à délibérer.

Le crime

Rappelons que la fusillade s'est produite au début de l'après-midi du 18 mars 2010. Deux tireurs déguisés seraient entrés dans la boutique Flawnego, située sur la rue Saint-Jacques, et auraient tiré sur les gens qui s'y trouvaient. Jean Gaston et Peter Christopoulos, respectivement oncle et garde du corps de Ducarme Joseph, ont été tués. Frédéric Louis, son chauffeur, et Alain Gagnon, un électricien qui faisait des travaux dans le magasin, ont été gravement blessés, mais ils ont survécu.

Kyle Gabriel, Carey Isaac Regis et Terrel Lloyd Smith sont accusés de deux meurtres prémédités et de deux tentatives de meurtre.

La Couronne est représentée par Me Louis Bouthillier et Me Véronique Beauchamp.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer