Harcèlement envers Ian Lafrenière: Jennifer Pawluck plaide non coupable

Jennifer Pawluck... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Jennifer Pawluck

Photo La Presse Canadienne

Partager

Jennifer Pawluck a comparu ce matin en Cour du Québec, pour répondre d'une accusation de harcèlement à l'endroit du commandant des communications du SPVM, Ian Lafrenière.

La femme de 20 ans a plaidé non coupable, lors du bref exercice qui s'est déroulé devant le juge Serge Boisvert, en Cour du Québec. La Couronne a remis la preuve à son avocat, Me Denis Poitras, et la suite des procédures a été reportée pour la forme au 24 mai prochain. Mme Pawluck était accompagnée de cinq ou six amis. Elle est repartie sans faire de commentaires.

Rappelons que l'accusation portée contre Mme Pawluck tient au fait qu'elle a fait circuler sur les médias sociaux, à la fin mars, un graffiti montrant Ian Lafrenière avec un trou de balle dans le front. Celle qui s'affiche comme militante, a participé à plusieurs manifestations étudiantes et contre la brutalité policière.

L'accusation de harcèlement est portée par voie sommaire, et non pas par acte criminel. «La différence c'est au niveau de la sentence, moins élevée, et au niveau de la procédure. Elle n'a pas droit à un procès devant jury, malheureusement. Ca va être devant juge seul.»

Mme Pawluck n'a aucun antécédent judiciaire.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer