Fort McMurray: il prétend être un évacué et se fait accuser de fraude

Des milliers de personnes ont été touchées par... (Archives New York Times)

Agrandir

Des milliers de personnes ont été touchées par les incendies de forêt dans la région de Fort McMurray.

Archives New York Times

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Un Britanno-Colombien fait face à des accusations parce qu'il aurait prétendu être un évacué de Fort McMurray et aurait profité de la générosité de gens souhaitant aider les sinistrés.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a indiqué, lundi, avoir reçu une plainte de la part du bureau des Services de soutien familial et communautaire de Claresholm, en Alberta, au sujet d'un homme et d'une femme soupçonnés de faire semblant d'être des évacués de Fort McMurray.

Selon la GRC, l'homme résidant à Victoria, en Colombie-Britannique, s'est rendu à Claresholm et a «profité» des personnes qui pensaient venir en aide à des victimes de l'incendie de forêt ayant détruit une partie de la ville du nord de l'Alberta.

Les autorités ont précisé que Darryl Rondeau, 45 ans, avait été accusé d'avoir commis une fraude de moins de 5000 $.

Kieth Carlson, le propriétaire du restaurant Roy's Place à Claresholm, a affirmé qu'il n'était pas surpris lorsque la police l'a contacté à propos de l'affaire. Il dit avoir eu des doutes quelques instants après qu'une femme fut venue dans le restaurant à la recherche d'un emploi. Elle affirmait qu'elle avait quitté Fort McMurray avec les vêtements qu'elle avait sur le dos.

«Je lui ai dit que je cherchais des cuisiniers et elle a dit qu'elle savait comment faire, a déclaré M. Carlson. Je lui ai offert l'emploi.»

Mais lorsqu'elle est revenue plus tard avec son partenaire, elle a dit qu'elle avait des problèmes de santé, et l'homme était inquiet que le stress qu'elle vivait puisse empirer les choses. Elle ne pouvait pas accepter l'emploi.

«Lorsqu'elle a refusé l'emploi et qu'elle avait quelques excuses à propos de tout, je me suis dit qu'ils n'étaient pas tant dans le besoin», a commenté M. Carlson.

Malgré les soupçons, M. Carlson a invité le couple à son restaurant pour lui offrir un repas gratuit. Ils ont commandé des steaks, se souvient-il.

M. Carlson a déclaré que le couple lui avait demandé de venir à sa table pour le remercier, mais il était trop occupé pour quitter son poste.

La GRC soutient que les deux fraudeurs n'ont jamais habité à Fort McMurray et qu'ils n'avaient aucun lien en Alberta. La police a ajouté qu'alors que le couple était à Claresholm, des gens de la ville leur ont offert un toit, des vêtements, des repas et des bottes de travail.

«Les petites communautés sont très rapides à fournir de l'aide à ceux dans le besoin, parfois sans même poser de questions. Ils font confiance, a indiqué le caporal Barry Larocque. Parfois, cette confiance peut être exploitée.»

Le couple a fait les manchettes d'un journal local, le Claresholm Local Press. Les deux ont déclaré qu'ils avaient vu leur maison prendre feu et qu'ils avaient prévu s'établir à Lethbridge, mais qu'ils avaient aimé l'accueil reçu quand ils sont arrêtés à Claresholm.

M. Rondeau a affirmé qu'il ne cherchait pas la charité.

Il a été arrêté le 15 mai et a comparu en cour lundi dernier. Sa prochaine comparution est prévue le 1er juin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer