Fraude: la police ontarienne suspend trois employés

Le commissaire de la PPO Vince Hawkes.... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le commissaire de la PPO Vince Hawkes.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) a suspendu trois policiers qui font l'objet d'une enquête de la GRC.

Une enquête de la GRC allègue que des hauts dirigeants du syndicat de la PPO ont mis sur pied un réseau de fraude sophistiqué de stratagèmes impliquant la possession secrète de compagnies et des investissements à l'étranger avec l'argent de leurs membres.

Le commissaire de la PPO Vince Hawkes a suspendu avec rémunération et pour une période de temps indéfinie le sergent-détective Jim Christie et les constables Martin Bain et Karl Walsh, le temps que l'enquête soit terminée.

Au cours du week-end, l'Association de la Police provinciale de l'Ontario a congédié M. Walsh, qui était le chef de l'administration du syndicat.

La police a déposé devant la cour supérieure de l'Ontario des documents détaillant les allégations, qui n'ont pas été débattues devant un tribunal, pour obtenir des mandats de perquisition et des ordonnances de production pour une descente effectuée le 6 mars dans les bureaux du syndicat et d'autres endroits.

Les documents, rendus publics vendredi, démontrent que les mandats visaient notamment les locaux syndicaux de Barrie, en Ontario, trois véhicules enregistrés au nom du syndicat et une compagnie de voyage de Toronto.

Les ordonnances de production exigeaient quant à elles des copies et sauvegardes des comptes courriel des trois agents suspendus.

Selon le syndicat, M. Walsh avait déjà été mis en congé administratif alors que MM. Christie et Bain avaient pris des congés volontaires.

Cependant, dans un communiqué, le syndicat indiquait la semaine dernière que cela «ne devait pas être considéré comme des admissions ou des insinuations de méfait ou de responsabilité de quiconque ou de l'association.»

Aucune accusation n'a été portée dans ce dossier, et le porte-parole de la GRC a affirmé vendredi que l'enquête se poursuivait et qu'il ne pouvait commenter.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer