Menaces contre les musulmans: le «Joker» dit avoir fait une blague

Affublé d'un masque du Joker, et muni d'un... (PHOTO TIRÉE DE TWITTER)

Agrandir

Affublé d'un masque du Joker, et muni d'un faux pistolet, Jesse Pelletier aurait menacé de tuer un arabe par semaine dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux il y a deux jours.

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'homme affublé d'un masque du Joker accusé d'avoir menacé de mort les arabes dit avoir fait une blague.

«C'est certain que c'était une blague. C'est un homme qui n'a pas d'association avec aucun groupe. C'est un père de famille. Des gens de son entourage sont des arabes».

«C'est une situation fâcheuse qui a pris des proportions qui sont hors de son contrôle. Lorsqu'il a vu la proportion que ça prenait sur Internet, il a tout de suite enlevé la vidéo mais c'était trop tard. Ce qui est sur Internet reste sur Internet», a déclaré Me Audrey Amzallag, l'avocate du «Joker», de son vrai nom Jesse Pelletier, 24 ans, immédiatement après la comparution de ce dernier.

Pelletier, qui se déplace en fauteuil roulant, est apparu penaud dans le box des accusés. L'homme portait une camisole, laissant voir une musculature impressionnante.

Il a été accusé de menaces de mort à l'endroit de membres de la communauté arabe, d'incitation à la haine, d'avoir provoqué la peur chez la communauté arabe en faisant craindre des activités terroristes et d'utilisation d'une fausse arme à feu.

Jesse Pelletier n'a pas d'antécédent criminel. Il a toutefois été acquitté d'une cause de menace qui s'est terminée par un 810, une obligation de garder la paix, en 2011.

La Couronne s'est objectée à sa remise en liberté et son enquête sur cautionnement a été fixée à lundi prochain. En raison de son état, à la demande de l'avocate de Pelletier, la juge Sylvie Kovacevich de la Cour du Québec a ordonné qu'il soit détenu à l'infirmerie du centre de prévention où il sera envoyé.

«Il a peur. Il est vulnérable», a ajouté Me Amzallag, lorsqu'on lui a demandé comment son client se sentait.

Fait à noter, la comparution s'est déroulée sous une surveillance plus importante qu'en temps normal. Un homme portant une longue barbe qui est demeuré dans l'assistance jusqu'à la fin a attiré l'attention des constables spéciaux.

Arrestation rapide

Un coup d'oeil sur la page Facebook de Pelletier permet de constater qu'il est un amateur des films de Batman.

Affublé d'un masque de l'un des personnages de la série, le Joker, et muni d'un faux pistolet, il aurait menacé de tuer un arabe par semaine dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux il y a deux jours. Mais la vidéo a été rapidement dénoncée par des internautes et s'est retrouvée dans les médias, soulevant l'indignation. Pelletier a été arrêté mardi soir par les policiers du SPVM.

«Après une enquête conjointe de la Sûreté du Québec (SQ) et du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), on a ciblé une résidence à Montréal-Nord», a indiqué le relationniste du SPVM André Leclerc. 

«Vers 1h, il y a eu perquisition et un homme de 24 ans a été arrêté sur place. Il est détenu et a rencontré nos enquêteurs.»

Des échos à Québec

En marge de la réunion du caucus des députés libéraux, à Québec, le ministre responsable de la Sécurité publique Pierre Moreau cachait mal son impatience devant un tel délit.

«Franchement c'est une attitude totalement ridicule qui doit être condamnée. Les gens qui essaient de faire ça à la maison pour se rendre intéressants s'exposent à des peines très importantes, c'est une infraction punissable par cinq ans d'emprisonnement. En plus on détourne l'usage des forces de sécurité qui doivent s'occuper de choses plus sérieuses que ça. On doit condamner ça vertement !»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer