Meurtres au Québec: la tendance à la baisse s'est poursuivie en 2014

Le drame le plus sanglant de l'année, qui... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le drame le plus sanglant de l'année, qui a fait cinq morts, est survenu au début du mois de février, en Beauce.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Les drames familiaux et conjugaux ont, encore une fois cette année, constitué la plus importante proportion des meurtres commis au Québec, dont le nombre global a cependant continué de diminuer en 2014.

C'est ce que La Presse a constaté après avoir analysé les listes des assassinats commis sur les territoires de la Sûreté du Québec (SQ) et de la ville de Montréal.

Ainsi, une quinzaine de drames familiaux ou conjugaux sont survenus sur le territoire de la SQ et une demi-douzaine sur celui du Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM). Le drame le plus sanglant, qui a fait cinq morts, est survenu au début du mois de février, en Beauce. Un individu a tué son ancienne conjointe et le nouvel ami de coeur de cette dernière avant d'assassiner ses deux filles et de se suicider.

Les meurtres liés aux stupéfiants ou à une dette arrivent au deuxième rang de notre compilation, suivis par les assassinats consécutifs à un conflit, sur les deux territoires confondus. Parmi les crimes qui ont fait la manchette, notons le meurtre de l'adjudant Patrice Vincent, tué pour des motifs idéologiques à Saint-Jean-sur-Richelieu le 20 octobre, et la mort d'un chauffeur de taxi âgé de 73 ans, Hygin Veilleux, assassiné à Beauceville le 8 novembre.

En date du 26 décembre, 33 personnes avaient été tuées cette année sur le territoire de la SQ et 28 sur le territoire du SPVM, des chiffres qui s'apparentent à ceux des dernières années. Notons cependant que deux des meurtres enregistrés en 2014 à Montréal sont survenus en 2013 et en 2011, mais ils n'ont été compilés que cette année pour diverses raisons liées à l'enquête.

La mafia plus tranquille

Alors que l'année 2013 avait été marquée par le meurtre de plusieurs personnages du crime organisé dans la foulée du retour du parrain Vito Rizzuto à la tête de la mafia montréalaise, 2014 a été beaucoup plus tranquille.

Aucun assassinat de cette importance n'a été commis sur le territoire de la SQ cette année. En revanche, l'équipe d'enquêteurs spécialisés dans les meurtres liés au crime organisé poursuit son méticuleux travail pour résoudre les crimes passés. «C'est un travail à long terme, mais ce sera payant», assure le lieutenant André Duchesne, de la section des Crimes contre la personne de la SQ.

À Montréal, on peut affirmer sans trop se tromper que quatre meurtres commis cette année portent la signature du crime organisé de haut niveau: Elizabeth Barrer, une fugitive américaine qui aurait eu des liens avec le crime organisé de souche irlandaise, qui a été trouvée morte dans une voiture le 19 mars; le caïd Ducarme Joseph, victime vraisemblablement de la vengeance des Rizzuto le 1er août; le lieutenant de la mafia Tonino Callocchia, victime d'une purge le 1er décembre; et enfin Vitalino Petraroia, victime possible d'un règlement de compte 11 jours plus tard.

Il faut également souligner deux meurtres d'importance liés aux gangs de rue: Steven Célestin, tué par balle pour une banalité dans un bar du Mile End le 7 juin, et Dominique Laverdure, assassiné un soir de mariage trois mois plus tard.

Inquiétante disparition

Une disparition survenue à Montréal cette année ne figure pas dans les statistiques mais sucite beaucoup d'inquiétudet: Matthew Kustra, âgé de 27 ans, a été vu pour la dernière fois le soir du 4 septembre alors qu'il sortait du PJ's Pub, dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce.

Selon diverses sources, Kustra est lié au crime organisé irlandais. Il n'est pas exclu qu'il ait été victime d'un règlement de comptes.

Nombres de meurtres en 2014

TERRITOIRE DE LA SQ

(en nombre de dossiers*)

2014: 28

2013: 27

2012: 50

2011: 43

2010: 33

Taux de résolution en 2014: 78%

MONTRÉAL

(en nombre de dossiers*)

2014: 28

2013: 28

2012: 35

2011: 35

2010: 37

Taux de résolution: 46%

*La SQ et le SPVM ne comptabilisent pas les meurtres de la même façon. Sur le territoire de la SQ, il y a eu 28 dossiers de meurtres, mais 33 victimes au total. Le SPVM comptabilise le nombre de victimes.

Notez que 6 des 28 meurtres (21,4 %) ont été commis dans le secteur de Lachine.

Quelques autres meurtres ont été commis cette année sur des territoires de polices municipales, dont un à Laval et deux à Longueuil.

Portrait des meurtres

TERRITOIRE DE LA SQ

Drames familiaux ou conjugaux: 15

Stupéfiants: 9

Conflit: 5

Accidentel: 1

Attentat: 1

Vol: 1

Inconnu: 1

MONTRÉAL

Drames familiaux ou conjugaux: 6

Conflit: 6

Stupéfiants: 4

Crime organisé: 4

Gangs de rue: 3

Dette: 2

Inconnu: 2

Bébé secoué: 1




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer