Règlement à l'amiable avec l'aéroport de Saint-Hubert

Vue aérienne de l'aéroport de Saint-Hubert.... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Vue aérienne de l'aéroport de Saint-Hubert.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le feuilleton judiciaire qui paralysait l'aéroport de Saint-Hubert depuis des années a pris fin hier. Une entente à l'amiable a permis de mettre fin à quatre litiges entre la société aérienne Pascan et la société à but non lucratif DASH-L, qui administre l'aéroport.

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, était personnellement visée par l'une de ces poursuites, totalisant 20 millions. Le bras de fer tournait autour d'un terrain que Pascan souhaitait acquérir pour agrandir ses installations.

« Avec cette entente, tous les acteurs impliqués dans le développement de l'aéroport pourront dorénavant concentrer leurs efforts à la croissance de cet important outil de développement économique pour la Ville de Longueuil et sa région », a précisé Jacques Spencer.

L'entente permet de mettre en valeur les nombreux terrains industriels situés près de l'aéroport, s'est réjouie la mairesse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer