REM: les contrats reportés à février 2018

Une fois en service, le Réseau électrique métropolitain (REM)... (PHOTO FOURNIE PAR CDPQ INFRA)

Agrandir

Une fois en service, le Réseau électrique métropolitain (REM) reliera plusieurs banlieues de Montréal au centre-ville et à l'aéroport Trudeau.

PHOTO FOURNIE PAR CDPQ INFRA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
La Presse

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) n'attribuera pas avant février 2018 les contrats pour la construction du Réseau électrique métropolitain (REM) et la fourniture de son matériel roulant, et lance « une période de discussions » avec ses soumissionnaires.

La filiale de la Caisse responsable de grand projet de transport collectif, CDPQ Infra, affirme ce matin dans un communiqué « que des discussions supplémentaires sont nécessaires pour atteindre un meilleur rapport qualité-prix » pour le contrat principal d'ingénierie et de construction du REM.

Ceci tend à accréditer la rumeur voulant que ce projet de train électrique de 67 km coûtera beaucoup plus cher que les 6 milliards annoncés.

« Par conséquent, CDPQ Infra a décidé de lancer une période de discussions soutenues avec les consortiums qualifiés pour ce volet ». Entre-temps, les processus d'appels d'offres en cours resteront ouverts jusqu'à la fin de janvier 2018 « et les consortiums privilégiés seront sélectionnés d'ici la mi-février », écrit CDPQ Infra.

En ce qui concerne le matériel roulant et l'exploitation, CDPQ Infra affirme qu'il n'est pas prévu dans d'avoir des discussions supplémentaires, parce que les propositions reçues « concordent avec les grands principes établis par CDPQ Infra ».




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer