Élections à Laval: Marc Demers annonce un appui qu'il n'a pas

Le candidat à la mairie de Laval, Marc Demers.... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Le candidat à la mairie de Laval, Marc Demers.

Photo Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'équipe du candidat à la mairie de Laval Marc Demers a diffusé une «fausse nouvelle» concernant le supposé appui que lui aurait donné le conseiller sortant, l'indépendant Jacques St-Jean.

«J'ai été piégé. Je les ai rencontrés comme je rencontre tous les candidats. On a pris une photo mais on ne m'a jamais dit que c'était pour publication dans le journal», affirme M. St-Jean joint par La Presse.

Dans un communiqué publié mardi dans le journal La Voix de Saint-François, le candidat qui aspire à obtenir le siège qu'occupe depuis 24 ans M. St-Jean, Éric Morasse, et son chef politique Marc Demers, se réjouissent du soutien de M. St-Jean. Une photo des trois hommes souriants coiffe le texte. «L'appui de Jacques St-Jean à ma candidature est le fruit du travail de fond que le Mouvement lavallois - Équipe Marc Demers a effectué dans St-François depuis 4 ans», affirme M. Morasse.

Puis, une longue citation de M. Demers souligne l'intégrité et les compétences de M. St-Jean. C'est ce qui l'aurait d'ailleurs convaincu de confier à M. St-Jean «la présidence du comité consultatif de la rénovation des arénas, une tâche qu'il a accomplie de main de maître», souligne M. Demers.

Jacques St-Jean se dit déçu par cette «manoeuvre». «C'est une fausse nouvelle. Je peux vous déclarer que je ne lui ai jamais dit que je l'appuyais. Ni lui ni les autres chefs de parti», a insisté M. St-Jean. «Ce n'est pas parce que je les rencontre que je les appuie officiellement», a-t-il ajouté.

M. St-Jean a expliqué avoir mangé avec le conseiller municipal Gilbert Dumas du Mouvement lavallois, vendredi dernier. Il soutient avoir clairement indiqué à ce dernier qu'il ne donnerait son appui officiel à personne. Il a toutefois accepté de rencontrer MM. Demers et Morasse, à la demande de M. Dumas.

Le candidat Éric Morasse est surpris de la réaction de M. St-Jean avant de mentionner que «c'est l'équipe du maire qui a demandé un appui». «J'ai reçu un appel vendredi dernier me disant que c'était acquis», a-t-il affirmé.

Mais M. St-Jean est formel: il n'a jamais donné son appui au Mouvement lavallois. Il souhaite maintenant que la situation soit corrigée. «Je vais les croiser ce soir à un événement. On va en parler», a-t-il dit.

M. St-Jean a annoncé son retrait de la politique municipale quelques jours avant le déclenchement officiel de la campagne électorale, en septembre. Il a élu conseiller indépendant en 2013 après avoir siégé pendant 20 ans aux côtés de l'ex-maire Gilles Vaillancourt.

De son côté, le chef du Mouvement lavallois a réitéré l'appui «explicite» reçu de M. St-Jean. Selon M. Demers, l'entente était claire et il précise: «Incidemment, M. St-Jean a accepté de se faire photographier avec M. Demers et M. Morasse tôt le matin du 23 octobre pour médiatiser cet appui». «Aucune ambiguïté n'était possible», soutient-il avant d'ajouter qu'une deuxième séance photo est d'ailleurs prévue vendredi.

«Finalement, il est impensable de croire que le Mouvement lavallois aurait été assez naïf pour inventer une telle histoire», conclut le communiqué de presse.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer