Valérie Plante veut un référendum sur le retour du baseball

L'aspirante mairesse Valérie Plante s'engage à mener un référendum avant... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'aspirante mairesse Valérie Plante s'engage à mener un référendum avant d'investir l'argent de la Ville de Montréal dans le retour du baseball dans la métropole.

La chef de Projet Montréal a tenu un point de presse ce matin pour dénoncer le silence du maire sortant quant au montant qu'il est prêt à investir dans la construction d'un nouveau stade de baseball. «C'est un chèque en blanc que mon adversaire est prêt à donner à la Major League Baseball», a dénoncé Valérie Plante.

Bien qu'elle se dise favorable au retour d'une équipe professionnelle, Valérie Plante estime que la population doit avoir son mot à dire dans un tel projet, qui risque de coûter un demi-milliard. «On ne peut pas penser investir ou faire des arrangements avec la Major League Baseball sans demander aux Montréalais s'ils sont d'accord», a-t-elle estimé.

Pour réduire la facture d'une telle consultation, Projet Montréal propose de tenir un référendum en même temps que les prochaines élections municipales, soit en novembre 2021. Elle aurait préféré en faire un dès cette élection, mais la demande avait été rejetée.

Projet Montréal estime qu'il serait dangereux de se lancer tête baissée dans un tel projet, des villes ayant dû couper dans leurs services ou augmenter les taxes pour soutenir un investissement dans un amphithéâtre. «C'est ça la réalité et mon adversaire ne veut pas en parler», dénonce Valérie Plante.

«Je peux bien croire que des gens tentent désespérément un point pour faire campagne, mais on ne partira pas en peur», a réagi Denis Coderre.

Le maire sortant refuse de faire du baseball un enjeu électoral, estimant que le dossier peut encore prendre du temps. «Ça ne sert à rien. Si c'est dans trois ou quatre ans, ça ne sert à rien. La population le sait qu'on est intéressés par le retour du baseball.»

L'élu qui brigue de nouveau son poste le 5 novembre dit vouloir attendre certaines étapes, notamment de savoir quel sort attend certaines équipes, soit les Athletics d'Oakland et Rays de Tampa Bay.

Pour Denis Coderre, le débat sur la contribution de la Ville aura lieu plus tard. «Il n'y aura pas de surprise. La journée qu'on va être en business, tout le monde va être mis à contribution et on fera le débat à ce moment.»

Chose certaine, Denis Coderre maintient qu'il n'entend pas participer à la construction d'un stade avant d'avoir la confirmation du retour d'une équipe. Il refuse toutefois les comparaisons avec la Ville de Québec, qui a bâti un nouvel amphithéâtre dans l'espoir de retrouver une franchise de hockey professionnel. «Ce sont deux sports différents. Je ne sais pas ce que [le commissaire de la LNH Gary] Bettman a demandé, mais [le commissaire de la MLB Rob] Manfred a dit qu'il ne demande pas de bâtir avant.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer