Les inondations ont déjà coûté plus de 900 000$ à Montréal

La rue Cousineau, dans Cartierville à Montréal, est... (La Presse photo FRANCOIS ROY / L)

Agrandir

La rue Cousineau, dans Cartierville à Montréal, est toujours inondée.

La Presse photo FRANCOIS ROY / L

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ville de Montréal évalue avoir déjà dépensé plus de 900 000 $ en raison des inondations qui sévissent dans le nord-ouest de l'île. Ce montant couvre les achats de sacs de sable, bottes et pluie et autres équipements acquis avant de décréter l'état d'urgence, le 7 mai.

L'administration Coderre a présenté ce matin un premier rapport sur les dépenses engagées depuis le début de l'intervention, jusqu'au 7 mai à midi, moment où la métropole a décrété l'état d'urgence. La métropole dit ainsi avoir engagé très exactement 902 77,92 $.

Cet argent a servi à l'« acquisition de sacs de sable, de bottes d'eau et de sacs de jute pour permettre la construction de digues dans les zones sinistrées ».

La majeure partie de ces fonds a servi à acquérir des sacs de sable (815 000 $). Montréal a aussi acheté pour 34 000 $ en bottes de pluie et 55 000 $ en sacs de jute.

« Des dépenses ont alors dû être engagées en biens et services pour pallier la situation précaire dans laquelle se sont retrouvés les sinistrés et prendre les mesures de mitigation nécessaires pour assurer la sécurité des citoyens impactés », indique le rapport de dépenses présenté ce matin aux élus.

Rappelons que l'état d'urgence permet à la Ville d'engager des dépenses sans suivre les règles habituelles d'octroi des contrats.

Depuis le début des inondations, la Ville de Montréal a acheté et disposé plus de 300 000 sacs de sable, selon le maire Denis Coderre.Pas d'improvisation, plaide Coderre

Le maire a exhorté les citoyens à laisser la Ville travailler. Si des gens veulent faire du bénévolat, mieux vaut contacter la Croix-Rouge. « Pas d'initiatives personnelles. Pas d'improvisation », a martelé Denis Coderre. Hier, un homme a été arrêté à Pierrefonds alors qu'il voulait renforcer une digue protégeant les résidences de la 5eAvenue Nord.

Même si la situation semble sous contrôle, Denis Coderre a souligné qu'« il y a encore des endroits à risque. Il y a certainement une accalmie, mais pas une accalmie certaine. »

Par ailleurs, le maire continue sa tournée des secteurs touchés par les inondations. Il se rendra ainsi à Pierrefonds et L'Île-Bizard plus tard aujourd'hui. La Ville constate que les niveaux d'eau ont commencé à baisse d'environ 5 cm par jour. Montréal prévoit recevoir de 30 à 40 mm de pluie cette fin de semaine.

Le bilan montréalais des inondations est de 586 maisons touchées et 308 personnes évacuées depuis le début du sinistre.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer