Travaux sur l'échangeur Turcot: le cauchemar se poursuit

Les travaux, qui visent à prolonger la vie... (INFOGRAPHIE LA PRESSE)

Agrandir

Les travaux, qui visent à prolonger la vie utile de l'échangeur Turcot en attendant sa reconstruction, toucheront la bretelle G, entre les autoroutes 20 Est et Décarie (A15 Nord), et la bretelle M, qui relie l'autoroute Ville-Marie (A720 Ouest) et l'A15 Sud en direction du pont Champlain.

INFOGRAPHIE LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
La Presse

Les travaux de réfection de deux bretelles de l'échangeur Turcot vont plonger une fois de plus des dizaines de milliers d'automobilistes dans un long cauchemar à partir du mois d'août. Un lien essentiel entre le centre-ville et le pont Champlain sera fermé, et il faudra faire des détours de plusieurs kilomètres pour contourner les chantiers.

Ces travaux, qui visent à prolonger la vie utile de l'échangeur Turcot en attendant sa reconstruction, toucheront la bretelle G, entre les autoroutes 20 Est et Décarie (A15 Nord), et la bretelle M, qui relie l'autoroute Ville-Marie (A720 Ouest) et l'A15 Sud en direction du pont Champlain.

Les deux bretelles seront complètement fermées à la circulation durant 13 semaines, soit jusqu'en novembre. La date exacte des fermetures sera confirmée dans quelques jours, après l'attribution du contrat par le ministère des Transports du Québec (MTQ).

La fin des travaux, en novembre, ne sera en fait qu'une pause hivernale de quelques mois, puisque les deux bretelles seront de nouveau fermées au printemps 2015 pendant 13 autres semaines.

Débordements

Plus de 22 000 automobiles et camions empruntent chaque jour ces deux bretelles, selon les données du MTQ. À compter du mois prochain, ces milliers de véhicules devront donc trouver un nouvel itinéraire. Dans l'arrondissement du Sud-Ouest, où se dresse le vieil échangeur, on craint déjà que des milliers de voitures débordent dans les rues locales.

«La fermeture de la bretelle entre le centre-ville et le pont Champlain nous inquiète beaucoup parce que la voie d'évitement la plus évidente passe par la rue Saint-Antoine (qui longe l'autoroute 720) et la rue Atwater, qui mène directement vers le pont», dit Éric Cimon, conseiller politique du maire de l'arrondissement, Benoit Dorais, et responsable du suivi sur le projet Turcot.

Cette circulation détournée traverserait des secteurs importants du Sud-Ouest où déambulent énormément de piétons et où la circulation est déjà lourde, comme les abords de la station de métro Lionel-Groulx et le marché Atwater.

«Il faut comprendre qu'il y a dans le Sud-Ouest beaucoup de construction immobilière, qui s'ajoute à des travaux d'infrastructures et aux grands chantiers de Turcot, explique M. Cimon. Beaucoup de résidants sont déjà aux prises avec des problèmes quotidiens de bruit ou de poussière et ont du mal à circuler dans les rues locales. Dans ce contexte, la circulation qui vient de l'échangeur, et qui ne devrait pas être notre problème, risque de faire monter encore un peu la frustration des résidants.»

Longs détours

Conscient de ces risques de débordement, le MTQ propose des voies de contournement qui maintiennent les automobilistes sur le réseau autoroutier. Ces itinéraires balisés font toutefois plusieurs kilomètres et pourraient être lourdement congestionnés en période de pointe.

Dans le cas de la bretelle G, où circulent quotidiennement plus de 15 000 véhicules, les usagers de l'A20 qui arrivent de l'ouest et qui veulent emprunter l'autoroute Décarie vers le nord devront faire un long détour qui les amènera jusqu'aux portes du centre-ville.

Ils devront poursuivre leur route vers l'est jusqu'à la sortie Guy, où ils feront demi-tour pour reprendre l'autoroute Ville-Marie (A720) vers l'ouest jusqu'à la bretelle de l'A15 Nord.

Quant aux automobilistes en provenance du centre-ville qui se rendent vers le pont Champlain, ils devront suivre l'A720 et l'A20 en direction ouest jusqu'au boulevard Angrignon, à LaSalle, où ils pourront faire demi-tour avant d'emprunter l'A20 vers l'est jusqu'à la sortie de l'A15 Sud.

Étant donné l'importante congestion qui frappe déjà ces secteurs durant les périodes de pointe, les automobilistes qui quittent le centre-ville en fin de journée en direction du pont Champlain devraient opter pour l'autoroute Bonaventure (A10) au lieu de l'autoroute Ville-Marie.

Le MTQ estime qu'environ 7400 véhicules empruntent chaque jour la bretelle entre l'A720 Ouest et l'A15 Sud, vers le pont Champlain.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer