Coderre veut «repenser» le 311

Denis Codeerre a souvent été interpellé sur les... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Denis Codeerre a souvent été interpellé sur les réseaux sociaux par des Montréalais qui lui rapportaient des problèmes avec le 311.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Constatant «une certaine frustration» des citoyens à l'égard de ce service, le maire de Montréal Denis Coderre entend «repenser» le 311.

Devant son comité exécutif ce matin, il a rappelé qu'il a souvent été interpellé sur les réseaux sociaux par des Montréalais qui lui rapportaient des problèmes. Durant deux jours, en pleine période de pointe des déménagements, le site internet a par ailleurs été souvent en panne.

«On devrait analyser le 311, a-t-il déclaré. Je me rappelle qu'il y a eu un bris d'eau dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, et c'était des gens de LaSalle qui répondaient, ils ont  même fait du temps supplémentaire jusqu'à 20h. Ensuite c'est un autre arrondissement qui a pris la relève (...) Il faut avoir un oeil continu sur cette situation par rapport aux communications entre les citoyens et la Ville.»

Il a chargé son responsable de la ville intelligente, Harout Chitilian, de la révision de ce service. Selon des statistiques obtenues par La Presse en 2010, le 311 répond à près d'un million de demandes par année, sur à peu près tous les sujets concernant les services municipaux, tels que l'enlèvement des ordures, le déneigement, les nids-de-poule ou les bris d'aqueduc. Même si on compose le même numéro sur tout le territoire de la Ville, la demande est par la suite transférée à l'arrondissement concerné.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer