Postes Canada: Duceppe invite à choisir le Bloc plutôt que le marteau-piqueur

Gilles Duceppe...

Agrandir

Gilles Duceppe

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plutôt que sortir leur marteau-piqueur, les Québécois ont plutôt intérêt à voter pour le Bloc pour contrer l'implantation des boîtes postales communautaires de Postes Canada, plaide Gilles Duceppe.

Le chef bloquiste a fait une sortie ce matin en faveur du maintien de la livraison du courrier à domicile, dénonçant «l'arrogance de Postes Canada». Disant comprendre la sortie du maire Denis Coderre qui a démoli une dalle de béton qui devait faire place à une de ces boîtes, Gilles Duceppe invite les citoyens à ne pas se faire justice eux-mêmes, mais plutôt à se faire entendre en se rendant aux urnes.

«Les élections sont une façon plus efficace que le marteau-piqueur pour dire à Postes Canada que ça suffit les folies. Il ne faut pas poser des gestes illégaux. Une bonne façon, ce serait de se rendre voter et élire des gens qui se lèvent et disent que ça n'a pas de sens», dit le chef bloquiste.

Le Bloc exige ainsi l'arrêt de «l'implantation sauvage» des boîtes postales communautaires le temps qu'un comité parlementaire se penche sur la question à Ottawa. Gilles Duceppe espère ainsi forcer les dirigeants de Postes Canada à entendre les critiques des villes et des citoyens opposés au projet. Pour l'heure, le chef bloquiste juge «le processus de consultation bidon et irrespectueux des villes et des citoyens».

Un arrêt s'impose d'autant plus que le projet multiplie les cafouillages depuis son lancement, selon Gilles Duceppe. «Des fondations de béton coulées dans des parcs nature sans le consentement de la ville. Des boîtes sont installées sur des terrains privés sans le consentement des résidents. Des boîtes empiètent sur les espaces dédiés aux piétons dans des milieux urbains denses.»

Or, il faut revoir les pouvoirs de la Société de la Couronne lui permettant de faire à sa guise, plaide Gilles Duceppe, soulignant que ces pouvoirs datent du 19e siècle. «Postes Canada ne devrait pas avoir le droit d'intervenir dans les territoires des municipalités sans la permission des municipalités.»

Le chef bloquiste juge par ailleurs «insuffisantes» les concessions de Postes Canada qui a accepté de revoir son projet dans certains secteurs denses, comme l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

En plaidant en faveur du maintien de la livraison du courrier à domicile, Gilles Duceppe vient ainsi répondre favorablement à l'une des demandes du maire Denis Coderre, qu'il doit rencontrer le 14 septembre à l'hôtel de ville. Le chef bloquiste a d'ailleurs tenu à saluer le travail de son ancien adversaire fédéral, lui qui était député fédéral, depuis qu'il a pris la mairie de Montréal. «C'est notre maire, c'est mon maire et je pense qu'il fait un bon travail».

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer