• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Alberta: la députée du NPD suspendue s'accroche à son siège 

Alberta: la députée du NPD suspendue s'accroche à son siège

Deborah Drever... (Photo: PC)

Agrandir

Deborah Drever

Photo: PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Chris Purdy
La Presse Canadienne
Edmonton

Une néo-démocrate nouvellement élue à l'Assemblée législative de l'Alberta, qui avait été suspendue du caucus après la découverte d'une photo controversée, a indiqué mardi qu'elle s'accrocherait à son siège, à titre d'indépendante.

Deborah Drever a présenté ses excuses sur sa page Facebook pour sa «tentative d'humour désinvolte». Elle assure qu'elle est en faveur des droits des gais et lesbiennes, mais comprend que la photo publiée dans les médias sociaux ait pu causer des préjudices à certaines personnes.

La photo montrait l'ex-premier ministre conservateur Jim Prentice et l'un de ses ministres, Ric McIver, et des gribouillis semblaient suggérer que les deux hommes étaient gais. Un commentaire du compte «Drevfever» ajoutait: «garçons gais».

Mme Drever soutient qu'elle a publié une capture d'écran de cette photo sur son compte Instagram un an avant les élections du 5 mai dernier.

Mais la photo a réapparu vendredi dernier sur Twitter. La chef néo-démocrate, Rachel Notley, a aussitôt suspendu Mme Drever, et indiqué qu'elle devrait siéger comme indépendante après l'assermentation du nouveau gouvernement, dimanche. La nouvelle première ministre a cependant indiqué qu'elle pourrait réviser dans un an le statut de Mme Drever au sein du caucus.

La nouvelle élue promet de conserver son siège de députée de Calgary-Bow, à titre d'indépendante, et compte rencontrer des organismes de défense des droits des gais et lesbiennes.

«Je veux que ce soit bien clair: jamais mes commentaires n'ont voulu, d'aucune façon, insulter les personnes des communautés altersexuelles», a écrit Mme Drever sur Facebook. «Je veux aussi dire haut et fort que j'ai parfaitement compris qu'en matière de propos ou de gestes discriminatoires, qui peuvent causer des préjudices, c'est le résultat qui importe, malgré l'intention.»

Quelques jours avant son exclusion du caucus vendredi, la chef néo-démocrate avait rencontré sa députée Drever, une étudiante de 26 ans, pour discuter d'autres photos publiées dans les médias sociaux et qui ont resurgi après les élections. Dans l'une d'entre elles, la jeune femme, alors âgée de 19 ans, se tient à côté d'un t-shirt montrant une image de marijuana.

Dans une autre, une main amputée montre un doigt d'honneur au drapeau canadien. Mme Drever est aussi en vedette sur la pochette de disque d'un «groupe de garage», où son personnage est agressé par un homme tenant une bouteille - une «erreur de jeunesse inexplicable», dit-elle maintenant.

Des pétitions en ligne ont exigé sa démission ou son expulsion de l'Assemblée législative. Mme Notley lui a plutôt demandé d'élaborer une stratégie pour sensibiliser la population à la violence faite aux femmes.

«Je suis également désolée d'avoir été une source importante de distraction à un moment où la première ministre Notley et le caucus du NPD auraient dû célébrer la victoire. J'apprécie les conseils prodigués par la première ministre et je vais tâcher d'être à la hauteur de ses attentes au cours des prochains mois.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer