Le sergent Doiron reconduit à son dernier repos

Andrew Doiron est le premier soldat canadien à... (PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS)

Agrandir

Andrew Doiron est le premier soldat canadien à perdre la vie depuis le début de l'intervention militaire du Canada en Irak, en automne dernier.

PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Le sergent Andrew Doiron - tué par un tir allié la semaine dernière en Irak - a été reconduit à son dernier repos, samedi, à Ottawa.

Au terme de la cérémonie funéraire privée à la cathédrale de Notre-Dame, quatre membres de l'armée ont transporté l'urne du sergent dans un corbillard. Le cortège funèbre s'est ensuite rendu à un cimetière de l'armée.

À l'extérieur de la cathédrale, des jeunes d'une association kurde tenaient des pancartes, remerciant le sergent Doiron pour ses services.

Un jeune homme brandissait une pancarte disant «merci pour votre sacrifice», et un autre homme tenait une affiche sur laquelle était écrit que le Kurdistan était aussi en deuil.

«Oui, il est mort sur nos terres, mais il n'est pas mort uniquement pour le peuple kurde - et ce qu'il a fait est héroïque», a dit le vice-président de l'association, Yusouf Celik.

«Il était là pour former des gens à construire un Moyen-Orient plus sécuritaire pour tous, pour tous les groupes culturels et religieux», a-t-il ajouté.

Le militaire âgé de 31 ans a été malencontreusement tué par des troupes kurdes - faisant partie du même groupe entraîné par le Canada - alors que les forces spéciales canadiennes retournaient à un de leurs postes d'observation.

Trois autres de ses collègues avaient été blessés.

La porte-parole de l'armée Dominique Tessier a indiqué samedi que l'un des soldats blessés était de retour au Canada pour recevoir de plus amples soins, tout en ajoutant que sa vie n'était pas en danger. Les deux autres soldats blessés sont restés en Irak et devraient reprendre du service lorsqu'ils seront complètement rétablis.

Le corps du défunt sergent Doiron avait été rapatrié au Canada mardi.

Andrew Doiron, originaire de Moncton, au Nouveau-Brunswick, est le premier soldat canadien à perdre la vie depuis le début de l'intervention militaire du Canada en Irak, en automne dernier.

Une notice nécrologique sur le site web du cimetière militaire national de Beechwood à Ottawa indique que le militaire laisse dans le deuil ses parents, Raymond et Peggy, et sa soeur Lindsay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer