(Rovaniemi) Il y a de ces mystères opaques qui intriguent l’être humain depuis la nuit des temps.

Publié le 18 déc. 2021
Philippe Mercure
Philippe Mercure La Presse

Dans quel but les statues de l’île de Pâques ont-elles été érigées ? L’Atlantide a-t-elle vraiment existé ? En quelle année le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal sera-t-il inauguré ?

Mais une énigme bien plus grande encore turlupine les enfants du monde entier. Où vit donc le père Noël lorsqu’il ne parcourt pas la planète pour distribuer ses cadeaux pendant la nuit de Noël ?

Des réponses à cette question, il en circule plusieurs. Certains affirment que le ventru personnage vivrait en Alaska. D’autres situent plutôt son village en Norvège. D’autres encore pointent Val-David, dans les Laurentides.

N’écoutez pas ces balivernes. Parce que le village du père Noël, le vrai, se trouve dans le nord de la Finlande. Je le sais. J’y suis allé.

C’était en février 2020, juste avant que la COVID-19 ne bouleverse le monde. Les toits croulaient sous la neige. Il y avait des rennes et des lutins. Les enfants glissaient sur des bancs de neige haut comme ça.

Mais commençons par le commencement.

PHOTO GETTY IMAGES

Vue aérienne du village de Rovaniemi

Pour atteindre ce lieu mythique, il faut d’abord gagner Rovaniemi, une ville du bout du monde située en pleine Laponie finlandaise. À partir de la capitale, Helsinki, comptez de 8 à 12 heures de train. Des vols internes et même internationaux sont aussi offerts. Rovaniemi est notamment connectée à Paris, Londres, Barcelone, Istanbul et Amsterdam.

Ce que les touristes du monde entier viennent chercher ici, c’est une véritable expérience hivernale. Vous y croiserez des amateurs de motoneige, des chasseurs d’aurores boréales, des aventuriers qui préparent une expédition de traîneaux à chiens.

Et, évidemment, Rovaniemi attire des jeunes et des moins jeunes qui veulent voir le père Noël. Celui-ci vit à quelques kilomètres de la ville. À l’entrée de son village, la preuve que vous avez affaire à l’authentique endroit et non à une pâle copie s’érige sous la forme d’un panneau. Il indique qu’on se trouve ici à la limite du cercle polaire, à plus de 66 degrés de latitude Nord. C’est plus au nord que la pointe la plus nordique du Québec.

Rennes, glissade, motoneige

  • Évidemment, il y a des rennes au village du père Noël !

    PHOTO PHILIPPE MERCURE, LA PRESSE

    Évidemment, il y a des rennes au village du père Noël !

  • Parmi les activités proposées, le traîneau à chiens

    PHOTO PHILIPPE MERCURE, LA PRESSE

    Parmi les activités proposées, le traîneau à chiens

  • Nombre d’activités hivernales sont offertes dans ce village 
situé près du cercle polaire.

    PHOTO PHILIPPE MERCURE, LA PRESSE

    Nombre d’activités hivernales sont offertes dans ce village 
situé près du cercle polaire.

  • On peut admirer une exposition de sculptures sur glace 
dans un immense igloo.

    PHOTO PHILIPPE MERCURE, LA PRESSE

    On peut admirer une exposition de sculptures sur glace 
dans un immense igloo.

  • C’est ici que se trouve le bureau de poste officiel du père Noël.

    PHOTO PHILIPPE MERCURE, LA PRESSE

    C’est ici que se trouve le bureau de poste officiel du père Noël.

  • Le bureau de poste, où convergent les lettres d’enfants 
du monde entier adressées à l’illustre personnage.

    PHOTO PHILIPPE MERCURE, LA PRESSE

    Le bureau de poste, où convergent les lettres d’enfants 
du monde entier adressées à l’illustre personnage.

1/6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le père Noël étant accueillant, on entre dans son village comme dans un moulin, sans billet à acheter. Mais puisqu’il faut bien rémunérer les lutins qui fabriquent les cadeaux, la plupart des activités, elles, sont payantes.

Le choix est grand.

On peut prendre place dans un traîneau tiré par des rennes, conduire une motoneige ou faire du traîneau à chiens. Les parcours vont de quelques tours de piste à une « aventure hivernale » en forêt qui se déroule sur des kilomètres.

On peut aussi admirer une exposition de sculptures sur glace dans un immense igloo. Faire de la glissade sur tube et du patin. Voir les huskies dans leur enclos. Ou simplement se réchauffer près d’un feu sous une peau de renne ou s’amuser à glisser sur les immenses bancs de neige (ça, c’est gratuit).

Niché en pleine forêt, le site est grand et truffé de jolis bâtiments de bois rond. On y trouve notamment le bureau de poste, où convergent les lettres de souhait des enfants du monde entier. On peut aussi envoyer des missives à ses proches, qui recevront un cachet attestant qu’elles ont été expédiées à partir du cercle polaire.

Du kitsch au wow

PHOTO PHILIPPE MERCURE, LA PRESSE

Le restaurant Kotahovi sert des mets typiques de Laponie.

Qui dit Noël dit magasinage, et les souvenirs abondent sur place — des babioles fabriquées en Chine au meilleur du design finlandais (Marimekko et Iittala y ont notamment des boutiques).

Il y a des restaurants, des bars, des cafés et même des hôtels dans le village. Encore ici, on oscille entre le kitsch et le wow, toutes les gammes de prix et de qualités étant offertes.

Une chambre pour deux dans le « village de verre », où des appartements vitrés sont offerts, coûtait 769 euros pour une nuit au moment de nos vérifications récentes (plus de 1100 $ CAN). De petits chalets pouvant accueillir une famille de quatre personnes sont aussi offerts à partir de 269 euros la nuit (environ 390 $ CAN). D’autres options existent évidemment dans la ville de Rovaniemi.

Côté bouffe, le resto consacré aux pizzas et aux burgers est évidemment populaire. Mais ceux qui sont à la recherche d’une expérience gastronomique plus authentique ont aussi plusieurs choix. Kotahovi sert des mets typiques de Laponie. Santamus vous nourrit aussi de spécialités locales, en plus de vous permettre d’essayer le fameux sauna finlandais — une quasi-religion dans le pays. On peut même y jouer au chercheur d’or dans la rivière Lemmenjoki.

Bien d’autres restaurants se trouvent sur le site, dont une hutte où l’on fait griller du saumon directement sur un feu de bois.

On peut aussi rencontrer la mère Noël dans son « chalet ». Et, bien sûr, se faire photographier sur les genoux du VRAI père Noël. Il s’y trouve tous les jours de l’année, été comme hiver — une autre preuve, s’il en fallait une, qu’il vit vraiment ici.

Évidemment, si vous visitez le village en plein soir de Noël, il est possible que vous ayez affaire à un remplaçant. Mais ça ne fera que confirmer l’authenticité de votre expérience.

Depuis le 15 décembre, le gouvernement du Canada demande aux Canadiens d’éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du pays. Vous ne pouvez vous rendre au village du père Noël, mais le père Noël est encore autorisé à venir jusqu’à vous !

Consultez le site du village de Rovaniemi