(Reykjavik) L’Islande, un des premiers pays dans le monde à avoir levé ses contrôles sanitaires pour les voyageurs vaccinés, va rétablir l’exigence d’un test négatif en raison d’une hausse des contaminations, a annoncé le gouvernement lundi.

Agence France-Presse

Fort d’un taux très élevé de vaccinations et de bons résultats depuis le début de la pandémie, l’exécutif islandais avait également levé fin juin toutes ses restrictions intérieures, revendiquant une première en Europe.

Les voyageurs arrivant de l’étranger restaient eux soumis à des contrôles, mais un certificat de vaccination complète ou une preuve d’infection antérieure suffisaient à rentrer sans autre forme de contrôle dans le pays depuis fin mars.

Désormais, ces voyageurs devront également présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures à l’arrivée, quel que soit leur lieu de résidence, a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

La mesure, qui entre en vigueur à partir du 26 juillet, fait suite à la recrudescence des infections ces derniers jours, aussi bien au niveau national qu’aux frontières.

Les voyageurs non vaccinés quant à eux doivent toujours présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures et effectuer également un double test PCR, un à l’arrivée puis un second après cinq jours de quarantaine.