Le prix d’un café ? C’est tout ce qu’il en coûte — voire moins — pour acheter une maison dans le village de Cinquefrondi, en Italie.

Violaine Ballivy Violaine Ballivy
La Presse

La commune vient de se joindre au mouvement « une maison à un euro » destiné à stimuler un regain de population dans les quartiers historiques de certains villages désertés, en offrant des résidences abandonnées à 1 euro, pourvu que les « acheteurs » s’engagent à lancer les travaux dans les trois mois suivant la prise de possession.

Et au vu des photos présentées sur le site de la municipalité, ce ne sont pas de petites rénovations qui attendent les nouveaux propriétaires, loin de là.

Une quinzaine de villages italiens ont adopté des plans semblables pour dynamiser des quartiers historiques délaissés. Celui-ci peut se targuer de surcroît de n’avoir connu aucun cas de COVID-19.

Eh oui, pour ceux qui y voient l’occasion d’assouvir un rêve de dolce vita, l’Italie a rouvert ses frontières avec le Canada...

Consultez le site de Cinquefrondi