Pionnier de l'art nouveau, l'architecte Victor Horta a doté Bruxelles de plusieurs bâtiments étonnants où le végétal se déploie. La capitale de l'Europe rend cette année hommage à ce génie de l'habitat. Partez à la découverte de son style à travers des maisons merveilleuses et des expositions précieuses.

Mis à jour le 22 oct. 2018
Muriel Françoise LA PRESSE

Décor d'histoires: Maison autrique

Cette maison particulière imaginée en 1893 par Horta, à Schaerbeek, pour son ami l'ingénieur Eugène Autrique, est l'un des premiers projets de l'architecte.

On y découvre les prémisses de l'art nouveau (courbes, obsession de la lumière...) et, grâce au scénariste et au dessinateur de bande dessinée Benoît Peeters et François Schuiten, la vie d'une famille bourgeoise bruxelloise du XIXe siècle.

Jusqu'au 27 janvier 2019, la Maison Autrique accueille la très belle exposition Motifs d'Horta, étoffes et papiers peints dans les maisons bruxelloises

Des papiers peints d'époque, dont ceux du célèbre designer anglais William Morris, peuvent y être admirés.

266, Chaussée de Haecht, Schaerbeek

autrique.be

Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale

Maison Autrique

Au bonheur des dames: Centre belge de la bande dessinée

Les prouesses architecturales de Victor Horta lui ont valu de signer les plans de quelques commerces à Bruxelles, dont les Magasins Waucquez, inaugurés en 1906 près de la Grand-Place, où l'on vendait tissus et étoffes.

Ceux-ci ont fermé leurs portes en 1970 et abritent, depuis 1989, le Centre belge de la bande dessinée.

Le verre omniprésent, l'escalier monumental, les balustrades aux ferronneries végétales, les vitraux, les lampadaires sculpturaux et les autres détails de ce bâtiment classé aux allures de gare font de la visite de ce musée consacré au 9e art un moment suspendu. 

20, rue des Sables, Bruxelles

cbbd.be/fr

Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale

Centre belge de la bande dessinée

Oeuvre dantesque: Palais des beaux-arts

À son retour d'exil forcé aux États-Unis à la fin de la Première Guerre mondiale, Victor Horta présente les plans d'un Palais des beaux-arts en contrebas du Palais royal.

L'architecte s'oriente vers le style Art déco pour cette construction ambitieuse.

Ce centre culturel pluridisciplinaire, aujourd'hui connu sous le nom de BOZAR, abrite des expositions temporaires.

Il se prépare d'ailleurs à en accueillir une sur les coulisses de l'oeuvre de Victor Horta du 27 février au 26 mai 2019.

Il faut se perdre dans les couloirs, notamment près de la salle de concert, pour percer la beauté des lieux.

23, rue Ravenstein, Bruxelles

bozar.be

Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale

Palais des beaux-arts

Écrin délicat: vitrines du magasin Wolfers

Si la joaillerie Wolfers Frères, achevée par Horta rue d'Arenberg en 1912, accueille aujourd'hui une banque, on peut néanmoins, jusqu'au 31 décembre, déambuler au milieu de ses vitrines et comptoirs aux Musées royaux d'art et d'histoire du Cinquantenaire.

Les meubles d'origine en acajou de Cuba ont été restaurés pour une reconstitution presque à l'identique dans une salle.

Des vases en cristal et d'autres objets précieux, dont des bijoux des collections art nouveau et Art déco du musée, y ont été disposés pour permettre au visiteur de se glisser dans la peau d'un client fortuné de la Belle Époque.

10, parc du Cinquantenaire, Bruxelles

kmkg-mrah.be/fr/expositions/horta-wolfers

Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale

Vitrines du magasin Wolfers

La maison du maître: Musée Horta

La maison et l'atelier de Victor Horta, construits entre 1898 et 1901 à Saint-Gilles, comptent parmi les perles de l'architecture bruxelloise. Ils figurent d'ailleurs au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le maître y a laissé libre cours à sa passion pour l'art nouveau en se servant du fer, de la fonte et du verre pour amener la lumière à l'intérieur.

Tout est ici rythmé par le végétal. Prenez le temps d'observer les détails, des luminaires semblables à des plantes grimpantes de la cage d'escalier au bois sculpté des portes et des meubles: un art total.

25, rue Américaine, Saint-Gilles

hortamuseum.be

Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale

Musée Horta

À fleur de pavés: flâner à Saint-Gilles

Plusieurs communes de Bruxelles, telles que Saint-Gilles, Schaerbeek et Ixelles, recèlent des trésors d'architecture art nouveau.

Si certaines maisons de maître ne se visitent pas ou uniquement à certaines conditions, leurs façades valent néanmoins le détour.

L'hôtel Tassel (au 6, rue Paul-Émile Janson), construit en 1893 par Victor Horta pour Émile Tassel, professeur à l'Université libre de Bruxelles, est ainsi considéré comme l'une des oeuvres fondatrices de l'art nouveau.

Procurez-vous un plan au musée Horta, et jouez à ce jeu de piste design en faisant des haltes cafés et magasinage. Vous êtes dans les plus belles rues de Bruxelles!

Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale

Flâner à Saint-Gilles