Tout le monde à bord du tramway numéro 2 de Budapest ! Son trajet demeure, de l'avis de plusieurs (dont National Geographic), l'un des plus panoramiques d'Europe. Ses 13 arrêts sont autant de cartes postales de la capitale hongroise. Voyage, du nord au sud, le long du Danube.

STÉPHANIE MORIN LA PRESSE

1. Place Jaszai Mari

L'extrémité nord du trajet jouxte le pont Margaret, qui mène à Margitsziget, l'île où les Budapestois vont courir, pédaler, pique-niquer. Une véritable oasis verte au milieu des eaux. D'ici, le tramway s'ébranle doucement sur la rive est du Danube, du côté de Pest. Pas besoin de s'offrir un tour de ville en autobus, un billet du système de transport public à 350 forints (1,60 $, aller simple) suffira pour voir le plus beau de Budapest. Durée du trajet : 30 minutes environ.

2. Orszaghaz

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

L'île Margitsziget, à Budapest, où les Budapestois vont courir, pédaler, pique-niquer

C'est la station qui dessert par le nord le parlement hongrois, plus grand bâtiment du pays. Le soir, le parlement est tout illuminé et prend des allures de conte de fées. L'intérieur peut être visité ; il est, dit-on, majestueux, avec quelque 40 kg d'or 23 carats qui ont servi pour la décoration... Tout autour du bâtiment néogothique, des statues rappellent le passé du pays, y compris la révolution hongroise de 1956.

3. Place Kossuth

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

Le parlement de Budapest

Au sud du parlement, il suffit de quelques pas pour découvrir l'un des monuments les plus émouvants de Budapest : les chaussures au bord du Danube. Composé d'une soixantaine de chaussures de bronze fixées aux quais, le monument rend hommage aux victimes juives de la Shoah, qui devaient se déchausser avant d'être fusillées par le parti fasciste des Croix fléchées. Leurs corps étaient ensuite transportés par le Danube.

4. Place Széchenyi

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

Les chaussures du Danube, à Budapest

Côté Pest, les rails du tramway longent le bâtiment de l'Académie hongroise des sciences. Le bâtiment néo-Renaissance est superbe, mais le spectacle n'est pas mal non plus de l'autre côté du fleuve : on voit l'église Matthias, lieu de couronnement des souverains hongrois, pointer son clocher dans le ciel de Buda. Et dire que l'église a échappé de peu à la démolition après la Seconde Guerre mondiale...

5. Place Eötvös

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

Église Matthias à Budapest

Ici encore, les yeux se tournent vers l'autre rive, vers le château de Buda qui domine la ville en entier. Le lieu de résidence des anciens rois de Hongrie a été lourdement touché par des bombardements soviétiques en 1945 et a été reconstruit dans un style plus épuré que l'original. Il abrite aujourd'hui la Galerie nationale hongroise et un musée historique.

6. Place Vigado

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

Le château de Buda, Budapest

Nous voilà en plein coeur de Pest. C'est l'arrêt incontournable du trajet, pour admirer la salle de concert Vigado, accéder à la place centrale toujours fort animée, s'offrir une galette frite à l'ail et au fromage (appelée langos) ou simplement déambuler dans les rues étroites qui mènent au quartier juif de la ville.

7. Place Marcius 15

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

Salle de concert Vigado de Budapest

On ne peut pas la rater : sur une colline du côté Buda, une statue de femme, bras tendus, agite un drapeau vers l'est. Les Budapestois l'ont surnommée l'ouvre-bouteille, en raison de sa forme caractéristique. Érigée à la fin de la Seconde Guerre mondiale par les Soviétiques, elle fixait, disaient ces derniers, la direction d'où étaient arrivés « les sauveurs ». Nombre de Hongrois préfèrent aujourd'hui penser qu'elle fixe la direction vers laquelle ces « sauveurs » sont repartis...

8. Place Fovam

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

Une statue de femme sur une colline du côté Buda

Pour une pause gourmande, il faut descendre ici, car cet arrêt (souterrain) jouxte le marché couvert de la ville. Le lieu est immense et témoigne de l'amour des Hongrois pour le chou sous toutes ses formes, le porc sous toutes ses coupes, les légumes marinés (dont l'ail) et, bien sûr, le paprika...

9. Rue Zsil

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

Le marché couvert de Budapest

Laissons derrière les bâtiments historiques. Nous voilà dans le Budapest tourné vers l'avenir, et aucun bâtiment ne témoigne mieux de cet esprit que la « baleine de verre ». Faite de verre, d'acier et de briques, inaugurée en 2013, elle abrite un centre commercial ainsi qu'un centre culturel. Le gouvernement souhaite en faire un emblème de la ville, comme la tour Eiffel pour Paris. Mais la fréquentation de la baleine par les résidants tarde à venir... D'en haut, la vue sur le Danube est imprenable, dit-on.

10. Place Boraros

PHOTO WIKIMEDIA COMMONS/OMNIUS

Le complexe Bálna, exemple d'architecture contemporaine au centre-ville de Budapest

Sous le tablier du pont Petofi, skateboarders et patineurs à roulettes s'exercent sur des rampes de bois avec, en arrière-plan, les bâtiments historiques de Buda. Ici, les touristes se font plus rares, même si le coeur touristique de la ville n'est qu'à quelques stations de là.

11. Rue Haller

12. Centre culturel Millenial

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

La station Boraros du tramway de Budapest

Depuis le début des années 2000, deux institutions culturelles d'envergure sont apparues dans ce quartier excentré, soit le Théâtre national et le Palais des arts (appelé Müpa par les Budapestois). Ce dernier compte notamment un musée d'art contemporain, deux salles de concert... et l'un des plus grands orgues du monde. Un véritable carrefour des arts.

13. Kozvagohid

Terminus, tout le monde descend ! Ou mieux encore, tout le monde repart en sens inverse, car il n'y a pas grand-chose à voir à l'extrémité sud du trajet...

Une partie des frais de ce voyage a été payée par Uniworld, qui n'a exercé aucun droit de regard sur le contenu du reportage.

Trois autres tramways panoramiques en Europe

PHOTO WIKIMEDIA COMMONS/YELKROKOYADE

Le nouveau Théâtre national (Nemzeti Színház) de Hongrie, à Budapest. Inauguré en 2002.