Les collections présentées à Milan ont proposé jeudi bottines et chaussettes hautes montant en dessous du genou pour l'hiver prochain, ainsi que des superpositions de longueurs, notamment mini-jupes sur pantalons skinny chez Just Cavalli.

Mis à jour le 26 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Dans les rues ensoleillées de la capitale italienne de la mode, des milliers d'acheteurs du monde entier, journalistes et fashionistas se sont faufilés entre les tramways oranges du centre de la mode qui héberge de nombreux défilés aux musées et autres casernes transformés pour l'occasion.

Pour la deuxième ligne de Roberto Cavalli, les centaines de spectateurs logés sous une immense tente ont vu des mannequins, cheveux libres et lèvres rouge métallisé, portant des superpositions de matières et d'imprimés étonnants.

Beaucoup de mini-jupes plissées sur pantalons brillants épousant des jambes longilignes. Des vestes ultra-courtes, de la fourrure aussi et des imprimés léopard. Quelques modèles, aux hanches et seins surlignés dans des robes en cuir beige, ou au corset apparent, évoquent fugitivement Jean Paul Gaultier.

Un modèle passe en mini-jupe de flanelle kaki presque entièrement dissimulée sous un pull en patch-work de matières, à la mode «boyfriend» ultra-large. Un autre, tout en gris/noir, porte une veste courte en laine au volumineux col en fourrure, sur un chemisier transparent et un pantalon en cuir.

Dans la matinée, le défilé à dominante noir et blanc de Blugirl, deuxième ligne de Blumarine, a présenté des bottines compensées et de grandes chaussettes, tout comme le défilé Haute, qui a multiplié aussi les gants longs en cuir de toutes les couleurs.

La collection à dominante noir et blanc de Blugirl, deuxième ligne de Blumarine, propose des bottines compensées et de grandes chaussettes, tout comme Haute, qui multiplie aussi les gants longs en cuir de toutes les couleurs.