• Accueil > 
  • SUITE 
  • > Un week-end en héliski dans Charlevoix 

Le meilleur du ski

Un week-end en héliski dans Charlevoix

Chaque année, des centaines de skieurs québécois partent vers l'Ouest canadien, l'Europe et même le Japon pour skier de « vraies » montagnes. Une fois ces nouveaux territoires découverts, le retour sur les pistes du Québec est parfois difficile.

« J'avoue que je m'ennuie. J'ai skié trois semaines à Whistler l'an dernier. Il est tombé plus d'un mètre de neige en quelques jours. C'est un gros high, et ça devient ensuite difficile de retrouver l'équivalent dans l'Est », raconte Marie-Eve Plamondon, une skieuse de la région de Québec.

Et si la solution n'était pas de skier plus gros, mais de skier différemment?

C'est l'idée qui a germé dans la tête de Frédéric Blouin, cofondateur de Whisjack. « Notre idée n'est pas de faire compétition à l'Ouest canadien, mais de donner une nouvelle saveur à nos montagnes », lance ce passionné de la glisse.

À l'heure où le tourisme de villégiature local et le ski hors-piste gagnent en popularité, l'idée a rapidement fait son chemin. Plusieurs partenaires régionaux se sont regroupés autour du concept de Whisjack : faire de Charlevoix la destination des amoureux du ski à l'est des Rocheuses.

Sceptiques? Nous avons envoyé Marie-Eve vivre l'expérience de ski hors-piste au Mont- Édouard. Elle nous décrit ici son week-end de rêve en pleine poudreuse.

Vendredi 18 h - L'accueil

« Rendez-vous au bistro Le Bercail de l'hôtel Le Germain où j'ai fait connaissance avec mes compagnons de ski. Autour d'une pizza garnie de fromages locaux accompagnée d'une bière artisanale de la microbrasserie Charlevoix, on a écouté attentivement nos guides nous exposer le programme des prochains jours. Dans le lobby de l'hôtel, notre équipement de ski de haute route nous attendait pour un ajustement sur mesure. On a ensuite regagné nos chambres douillettes afin de recharger nos batteries pour la grande aventure. »

Samedi 7 h  - L'hélicoptère

« Il faut savoir que les pentes ne sont pas tout près. Le transport se fait par hélicoptère, directement à partir du stationnement de l'hôtel. Je me sentais comme une rockstar! Pendant notre vol au-dessus des parcs des Hautes-Gorges et des Grands-Jardins, Benoît, notre pilote, nous a fait découvrir les particularités géographiques de la région vue des airs. Le paysage était à couper le souffle! »

Samedi 8 h 30  - Le Mont-Édouard

« Le Mont-Édouard se trouve techniquement au Saguenay, mais les plus récentes zones du secteur de haute route sont dans Charlevoix, à cheval sur les deux régions.

« La journée s'annonçait des plus belles. Sac à dos bien rempli de réserves d'eau et de trucs à grignoter, skis de randonnée hors-piste et peaux de phoque : tout est vérifié pour s'assurer qu'il ne nous manque rien.

« La présence de guides locaux a été vraiment appréciée : ils connaissaient les meilleurs spots à neige, et on a pu diviser le groupe selon le rythme et les habiletés de chacun.

« Après une montée de quelque 200 mètres, on a échangé avec quelques skieurs qui ont fait la route à partir d'un peu partout au Québec pour profiter de la plus récente bordée de neige. Mais il ne fallait pas trop tarder si on voulait faire une nouvelle ascension avant la fin de la journée. Une descente de 340 mètres recouverte de 25 centimètres de poudreuse fraîche nous attendait! »

Samedi 16 h - Le retour à l'hôtel

« Après une journée bien remplie, notre pilote nous attendait pour décoller avant la tombée du jour, juste à temps pour observer le ballet des glaces sur le fleuve. »

Dimanche 8 h 30 - Le sous-bois

« Avec un peu de courage, j'ai réussi à me lever pour profiter de chaque moment de ce week-end de rêve. Les guides de Whisjack m'attendaient déjà à leur quartier général situé à la base du Massif de Charlevoix, frais et dispos. Frédéric Blouin m'a alors lancé : "Prête pour du fun brut? On va réviser quelques techniques sur les pentes de la station avant de s'attaquer au secteur hors-piste du Massif, le mont à Liguori." Heureux hasard, c'était aussi la journée démo des skis Freeride de Blizzard. On a donc pu essayer de l'équipement dernier cri pour faire notre descente en sous-bois : 550 mètres entre ciel et terre. »

Dimanche 15 h - Le retour

« C'était maintenant l'heure de se séparer pour le retour en ville. Je me suis promis de revenir l'an prochain, d'autant plus qu'on annonce de nouveaux secteurs, tant en haute route au Mont-Édouard que dans la région de Charlevoix. Sur le chemin du retour, j'ai observé chaque petit sommet enneigé avec un oeil nouveau. C'est officiel, je suis en amour! »

En savoir plus sur les sorties de ski organisées par Whisjack

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Concilier l'utile et l'agréable

    SUITE

    Concilier l'utile et l'agréable

    Qu'on voyage pour le plaisir ou par affaires, partir vers une nouvelle destination s'avère toujours une expérience formatrice. Il serait dommage de... »

  • Sulawesi : la face cachée de l'Indonésie

    SUITE

    Sulawesi : la face cachée de l'Indonésie

    Dans l'esprit de plusieurs, l'Indonésie se résume à Bali. Ce serait mettre de côté - à tort - les 921 autres îles habitées de l'archipel. Comme l'île... »

  • Le Japon en mode zen

    SUITE

    Le Japon en mode zen

    Au Japon, le contraste entre la discrète campagne et les vibrantes Tokyo, Kyoto et Osaka est frappant. Après un court trajet en train ou en avion, on... »

  • Copenhague, ville du bonheur

    SUITE

    Copenhague, ville du bonheur

    D'une agréable douceur de vivre, Copenhague est la ville du hygge, ce concept célébrant le plaisir de goûter aux petits bonheurs de la vie. La... »

  • Le Québec : ce qu'il faut avoir vu dans sa vie

    SUITE

    Le Québec : ce qu'il faut avoir vu dans sa vie

    Le Québec n'a rien à envier au reste du monde. Pourtant, on oublie trop souvent que la beauté, l'aventure et l'authenticité sont au bout de nos... »

  • Les couleurs de la Croatie

    SUITE

    Les couleurs de la Croatie

    Avec un littoral longeant l'Adriatique sur près de 2 000 km, la Croatie donne envie de jouer dehors. À la côte rocheuse s'ajoutent reliefs... »

  • Yukon - Grandioses espaces

    SUITE

    Yukon - Grandioses espaces

    Destination touristique méconnue, le Yukon offre le meilleur aux amateurs de plein air et de grands espaces. Randonnée, camping sauvage, observation... »

  • L'Inde du Nord : le grand dépaysement

    SUITE

    L'Inde du Nord : le grand dépaysement

    À la recherche d'une destination qui sort des sentiers battus pour un voyage avec des adolescents, en famille élargie avec les grands-parents ou... »

  • Au zoo l'hiver

    SUITE

    Au zoo l'hiver

    Visiter un zoo pendant la saison froide représente une expérience complètement différente qu'en période estivale. Alors que par temps caniculaire les... »

  • Des chalets et refuges pour décrocher

    SUITE

    Des chalets et refuges pour décrocher

    Pour mieux recharger nos batteries, il faut parfois - ironiquement - déconnecter. De tout : de la routine, des tracas du quotidien. Quoi de mieux... »

La liste:-1:liste; la boite:4293772:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2333426:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2320468:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:4297547:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer