• Accueil > 
  • SUITE 
  • > Wwoofing au Québec : le point de vue du fermier 

Voyager... nourri, logé

Wwoofing au Québec : le point de vue du fermier

Le chercheur David Dussault possède une champignonnière gourmet à Saint-Ours, en Montérégie. Ce scientifique est constamment à la recherche de méthodes novatrices et durables pour la culture de ses champignons.

Le chercheur David Dussault possède une champignonnière gourmet... (Crédit photo : Mycocultures inc) - image 1.0

Agrandir

Crédit photo : Mycocultures inc

Docteur en sciences de l'environnement et spécialiste en mycologie, il accomplit un travail fascinant dans ses laboratoires : il s'intéresse au recyclage textile. Le polyester, par exemple, est composé d'hydrocarbures qui mettent quelques centaines d'années à se décomposer. Avec le mycélium - ni plus ni moins que les racines du champignon -, David Dussault arrive à décomposer la matière en 90 jours. Cette technologie pourrait aider grandement les sites d'enfouissement.

Le chercheur David Dussault possède une... (Crédit photo : Mycocultures inc) - image 2.0

Agrandir

Crédit photo : Mycocultures inc

Et sur sa ferme de champignons, il accueille des wwoofers à l'année.

Ce petit exemple illustre bien à quel point le wwoofing en mène large, et va au-delà de la plantation ou de la cueillette. « Nous avons l'espace pour trois à cinq wwoofers. Les conditions de vie diffèrent d'une ferme à l'autre. Chez nous, elles incluent l'accès au lavage, les repas et le wifi. »

Le chercheur David Dussault possède une... (Crédit photo : Mycocultures inc) - image 3.0

Agrandir

Crédit photo : Mycocultures inc

Ce fermier en sarrau avoue trouver un intérêt commun à ce genre de procédé. « La vie agricole ne permet pas de voyager et moi, j'ai besoin de m'enrichir du savoir des autres. »

Les échanges culturels peuvent être assez variés. « C'est parfois les Nations unies, ici. J'ai reçu des Africains, des Néo-Zélandais, des Britanniques, des Belges, des Canadiens... Récemment, j'ai reçu une docteure allemande avec qui l'échange était tout à fait formidable. On n'a nullement besoin d'être un scientifique pour venir à la champignonnière. Mais nécessairement, les gens qui viennent travailler sur une ferme comme la nôtre partagent au moins le désir de protéger l'environnement. Ils sont souvent végétariens ou végétaliens, ils ont des connaissances impressionnantes. Cela me rappelle que le wwoofing est un modèle pédagogique qui permet à la fois de transmettre son savoir et de s'enrichir. Le wwoofing ouvre bien des horizons, et peut aider les gens à se découvrir de nouvelles passions. » 

Pour en savoir plus

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Wwoofing : partie pour l'Australie

    SUITE

    Wwoofing : partie pour l'Australie

    Six mois après l'obtention d'un bac en intervention plein air et un peu avant ses 25 ans, Camille Marchand-Senécal s'est envolée vers l'Australie... »

  • Wwoofing : dans les fermes des Maritimes

    SUITE

    Wwoofing : dans les fermes des Maritimes

    L'année où Michel Richard a décidé de partir travailler sur une ferme, l'hiver fut long. Pendant la période de Noël, cette année-là, on avait connu... »

  • Le Québec : ce qu'il faut avoir vu dans sa vie

    SUITE

    Le Québec : ce qu'il faut avoir vu dans sa vie

    Le Québec n'a rien à envier au reste du monde. Pourtant, on oublie trop souvent que la beauté, l'aventure et l'authenticité sont au bout de nos... »

  • Les couleurs de la Croatie

    SUITE

    Les couleurs de la Croatie

    Avec un littoral longeant l'Adriatique sur près de 2 000 km, la Croatie donne envie de jouer dehors. À la côte rocheuse s'ajoutent reliefs... »

  • Virée sur la côte Est américaine

    SUITE

    Virée sur la côte Est américaine

    Au moment où les premières chaleurs font leur apparition, l'appel de la route se fait sentir. Avec un long week-end ou quelques jours devant vous, la... »

  • Île Fogo : entre modernité et traditions

    SUITE

    Île Fogo : entre modernité et traditions

    Quand le luxe et l'économie sociale se rencontrent sur une petite île au large de Terre-Neuve, cela donne l'hôtel Fogo Island Inn de l'île Fogo.... »

  • Kit de survie pour vacances réussies

    SUITE

    Kit de survie pour vacances réussies

    Une fois sur place, ce sera le rêve! Plus de repas à planifier, plus de devoirs à superviser, et à part l'application de la crème solaire, plus de... »

  • Deux jours en cavale

    SUITE

    Deux jours en cavale

    Partir sans valise. Aller tout près, mais bien décidé à se dépayser. Rouler deux ou trois heures, ou prendre le train. En revenir la tête remplie... »

  • Le Chili : diversité garantie

    SUITE

    Le Chili : diversité garantie

    Totalement dépaysant, le Chili est un des pays où l'on rencontre les plus grandes amplitudes géographiques et climatiques qui soient. À sa pointe... »

  • Hong Kong - Étonnante de nature!

    SUITE

    Hong Kong - Étonnante de nature!

    Ininterrompue. C'est le terme parfait pour décrire la vie à Hong Kong. Mais au-delà de l'effervescence, ô surprise, on trouve aussi la montagne, la... »

  • Copenhague, ville du bonheur

    SUITE

    Copenhague, ville du bonheur

    D'une agréable douceur de vivre, Copenhague est la ville du hygge, ce concept célébrant le plaisir de goûter aux petits bonheurs de la vie. La... »

  • Le Japon en mode zen

    SUITE

    Le Japon en mode zen

    Au Japon, le contraste entre la discrète campagne et les vibrantes Tokyo, Kyoto et Osaka est frappant. Après un court trajet en train ou en avion, on... »

La liste:-1:liste; la boite:4293772:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2333426:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2320468:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:4297547:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer