• Accueil > 
  • SUITE 
  • > Hong Kong - Étonnante de nature! 

Partir au bout du monde

Hong Kong - Étonnante de nature!

Ininterrompue. C'est le terme parfait pour décrire la vie à Hong Kong. Mais... (Photo : Guillaume Simoneau)

Agrandir

Photo : Guillaume Simoneau

Ininterrompue. C'est le terme parfait pour décrire la vie à Hong Kong. Mais au-delà de l'effervescence, ô surprise, on trouve aussi la montagne, la verdure et l'authenticité.

La vue de la baie de Kowloon depuis... (Photo : Guillaume Simoneau) - image 1.0

Agrandir

La vue de la baie de Kowloon depuis KowloonPeak Trail. C'est l'un des meilleurs endroits pour admirer le panorama qu'offre la péninsule, et avoir une vue imprenable sur Victoria Harbour, le détroit qui sépare Kowloon de l'île de Hong Kong.

Photo : Guillaume Simoneau

Des gratte-ciel qui suintent la puissance économique. Des rues constamment bondées. Des marchés en ébullition. Des échoppes en opération jour et nuit. Des taxis et des transports en commun qui zigzaguent dans tous les sens. Central. Wan Chai. Deux quartiers dont les images de démesure sont le plus véhiculées. Les Hongkongais semblent valser dans cet incessant ballet dont les règles échappent souvent aux Occidentaux qui mettent les pieds en Asie pour la première fois. Un mot : dépaysement.

Hong Kong est toutefois bien plus que cette image lumineuse et grouillante. C'est techniquement une région administrative spéciale, dans les faits une ville, mais avec des pouvoirs plus grands que ceux octroyés aux provinces de Chine. C'était aussi, jusqu'à récemment, une colonie britannique et par conséquent, culturellement, ce n'est pas tout à fait la Chine.

Géographiquement, c'est toute une série d'îles - 261 exactement -, dont une vingtaine plus imposantes, comme l'île de Hong Kong. C'est aussi la région de Kowloon, sur le continent, vibrante et animée. Faisant face à l'île de Hong Kong, celle-ci est accessible 450 fois par jour via le Star Ferry. Ce sont finalement les Nouveaux Territoires, tout au nord. Un espace de nature, de montagnes et de décors inattendus.

Ininterrompue. C'est le terme parfait pour... (Photo : Guillaume Simoneau) - image 2.0

Agrandir

Photo : Guillaume Simoneau

Agrandir

"Ce que j'aime de Hong Kong, c'est qu'on peut parcourir l'immensité du territoire... en deux heures." - Shammy Chan

Photo : Guillaume Simoneau

Entre Hong Kong et Montréal

La chef hongkongaise Shammy Chan, venue ouvrir le resto Jiep Jiep, dans le Mile-Ex à Montréal, revient tout juste d'un séjour à Sheung Shui, dans les Nouveaux Territoires, où habitent ses parents. « Chaque fois que j'y vais, j'en profite pour prendre l'air, avoue celle qui apprécie la marche en montagne. Ce que j'aime de Hong Kong, c'est qu'on peut parcourir l'immensité du territoire... en deux heures. Les transports sont super efficaces. Les taxis sont très peu chers. Tout est à proximité. »

La chef propriétaire de 38 ans a d'ailleurs profité de son dernier séjour pour retourner du côté de Kowloon, un lieu rendu tristement célèbre il y a 15 ans pour avoir été le foyer d'infection du SRAS, le syndrome respiratoire aigu sévère. On a cru que Hong Kong ne se remettrait jamais d'une telle pandémie. Mais la mégapole change vite, et il faut se lever de bonne heure pour saisir la tendance du moment. Maintenant, dites « Kowloon » et on pense « shopping et effervescence ». Aucun touriste ne se souvient du SRAS!

Ininterrompue. C'est le terme parfait pour... (Photo : Guillaume Simoneau) - image 3.0

Agrandir

Photo : Guillaume Simoneau

Ininterrompue. C'est le terme parfait pour... (Photo : Guillaume Simoneau) - image 3.1

Agrandir

Photo : Guillaume Simoneau

Virée au vert

Le district est redevenu une scène en constante ébullition. « Ce qui me plaît, explique la jeune chef, c'est la diversité de Kowloon. C'est très urbain, mais en trente minutes, on est dans la verdure! Dans la même journée, on peut prévoir une randonnée, du shopping et une soirée au resto. » La gastronomie hongkongaise est reconnue à travers le monde, et à juste titre. « Mais personne ne songe à Hong Kong pour ses espaces verts, ses montagnes et la beauté de sa nature, déplore Shammy Chan. Or, dans le Hong Kong que je connais et qui m'a vue grandir, il faut absolument apporter ses bottes de randonnée et son maillot de bain. »

Ininterrompue. C'est le terme parfait pour... (Photo : Guillaume Simoneau) - image 4.0

Agrandir

Photo : Guillaume Simoneau

Village de pêcheurs

Les îles ne manquent pas, et quand l'hiver se fait doux, on peut même se baigner. L'île préférée de Shammy, Pok Liu - que les guides touristiques nomment l'île de Lamma -, est la troisième plus grande île de Hong Kong... alors qu'elle ne compte même pas 14 kilomètres carrés. Petit village de pêcheurs aux traditions bien ancrées, Pok Liu sert une nourriture locale, a peu d'infrastructures, pas de voitures ni d'édifices, et offre de belles plages donnant sur la mer de Chine. Difficile de croire que ce paradis existe... à seulement 30 minutes de ferry de Central, sur North Island! Les possibilités comme celle-là sont légion à Hong Kong.

Ininterrompue. C'est le terme parfait pour... (Photo : Guillaume Simoneau) - image 5.0

Agrandir

Photo : Guillaume Simoneau

Ininterrompue. C'est le terme parfait pour... (Photo : Guillaume Simoneau) - image 5.1

Agrandir

Photo : Guillaume Simoneau

Bonne fourchette

Hong Kong est reconnue pour être l'une des capitales gastronomiques les plus importantes dans le monde; les riches Chinois aiment s'y délecter d'un repas à 1 000 dollars canadiens par tête de pipe. Mais quel plaisir de dénicher un délicieux cha chaan teng, ces petits restos sans prétention où l'on peut parfois manger mieux qu'un empereur... pour aussi peu que 5 dollars! Et comme les loyers sont exorbitants, on a vu naître des restos clandestins, qu'on appelle là-bas des private kitchen ou des homecooking places. C'est via les médias sociaux qu'un touriste retrace ces tables éphémères. « Elles apparaissent, puis meurent... mais renaissent ailleurs aussitôt », reconnaît Shammy Chan. Le propre de la vie à Hong Kong. Indéniablement tenace.

Le guide du National Geographic nous a été fort utile pour mieux comprendre notre destination.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le Québec : ce qu'il faut avoir vu dans sa vie

    SUITE

    Le Québec : ce qu'il faut avoir vu dans sa vie

    Le Québec n'a rien à envier au reste du monde. Pourtant, on oublie trop souvent que la beauté, l'aventure et l'authenticité sont au bout de nos... »

  • Les couleurs de la Croatie

    SUITE

    Les couleurs de la Croatie

    Avec un littoral longeant l'Adriatique sur près de 2 000 km, la Croatie donne envie de jouer dehors. À la côte rocheuse s'ajoutent reliefs... »

  • Virée sur la côte Est américaine

    SUITE

    Virée sur la côte Est américaine

    Au moment où les premières chaleurs font leur apparition, l'appel de la route se fait sentir. Avec un long week-end ou quelques jours devant vous, la... »

  • Wwoofing : partie pour l'Australie

    SUITE

    Wwoofing : partie pour l'Australie

    Six mois après l'obtention d'un bac en intervention plein air et un peu avant ses 25 ans, Camille Marchand-Senécal s'est envolée vers l'Australie... »

  • Wwoofing : dans les fermes des Maritimes

    SUITE

    Wwoofing : dans les fermes des Maritimes

    L'année où Michel Richard a décidé de partir travailler sur une ferme, l'hiver fut long. Pendant la période de Noël, cette année-là, on avait connu... »

  • Wwoofing au Québec : le point de vue du fermier

    SUITE

    Wwoofing au Québec : le point de vue du fermier

    Le chercheur David Dussault possède une champignonnière gourmet à Saint-Ours, en Montérégie. Ce scientifique est constamment à la recherche de... »

  • Île Fogo : entre modernité et traditions

    SUITE

    Île Fogo : entre modernité et traditions

    Quand le luxe et l'économie sociale se rencontrent sur une petite île au large de Terre-Neuve, cela donne l'hôtel Fogo Island Inn de l'île Fogo.... »

  • Kit de survie pour vacances réussies

    SUITE

    Kit de survie pour vacances réussies

    Une fois sur place, ce sera le rêve! Plus de repas à planifier, plus de devoirs à superviser, et à part l'application de la crème solaire, plus de... »

  • Deux jours en cavale

    SUITE

    Deux jours en cavale

    Partir sans valise. Aller tout près, mais bien décidé à se dépayser. Rouler deux ou trois heures, ou prendre le train. En revenir la tête remplie... »

  • Le Chili : diversité garantie

    SUITE

    Le Chili : diversité garantie

    Totalement dépaysant, le Chili est un des pays où l'on rencontre les plus grandes amplitudes géographiques et climatiques qui soient. À sa pointe... »

  • Copenhague, ville du bonheur

    SUITE

    Copenhague, ville du bonheur

    D'une agréable douceur de vivre, Copenhague est la ville du hygge, ce concept célébrant le plaisir de goûter aux petits bonheurs de la vie. La... »

  • Sulawesi : la face cachée de l'Indonésie

    SUITE

    Sulawesi : la face cachée de l'Indonésie

    Dans l'esprit de plusieurs, l'Indonésie se résume à Bali. Ce serait mettre de côté - à tort - les 921 autres îles habitées de l'archipel. Comme l'île... »

  • Concilier l'utile et l'agréable

    SUITE

    Concilier l'utile et l'agréable

    Qu'on voyage pour le plaisir ou par affaires, partir vers une nouvelle destination s'avère toujours une expérience formatrice. Il serait dommage de... »

La liste:-1:liste; la boite:4293772:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2333426:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2320468:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:4297547:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer