L'équipe américaine RadioShack de Lance Armstrong comparaîtra devant la commission disciplinaire de l'Union cycliste internationale (UCI) pour «infraction au règlement sur la tenue des coureurs», a annoncé lundi la fédération internationale.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Armstrong et ses coéquipiers ont voulu changer de maillot pour la dernière étape dimanche, entre Longjumeau et Paris, ce qui leur a été interdit par les commissaires. Ils sont, en revanche, montés sur le podium des Champs-Elysées avec cette tenue faisant référence au nombre (28 millions) de personne vivant avec le cancer dans le monde.

«L'UCI regrette qu'une initiative pour une cause aussi noble que la lutte contre le cancer n'ait pas été coordonnée préalablement avec les commissaires et les organisateurs de l'épreuve, ce qui aurait permis de demeurer dans le cadre du règlement», a expliqué la fédération internationale en soulignant que le départ de l'étape avait dû être retardé ainsi de 20 minutes.

«L'équipe RadioShack a par la suite violé le règlement en portant un équipement incorrect sur le podium lors de la cérémonie protocolaire, alors que cela leur avait été interdit», a précisé l'UCI qui a qualifié d'«inacceptables» les propos de Johan Bruyneel à l'encontre des commissaires.

Le manager de l'équipe américaine «devra aussi en répondre devant la commission disciplinaire», a ajouté l'UCI.

L'UCI a mentionné en conclusion que «l'intégralité du montant des amendes qui serait encaissé suite à cette affaire sera versée, le cas échéant, à la Ligue suisse contre le cancer».