(Tokyo) Les Jeux olympiques de Tokyo doivent identifier de nouvelles dates pour les cérémonies d’ouverture et de fermeture en 2021.

Stephen Wade
Associated Press

Rien ne peut être mis en branle jusqu’à ce que ces dates soient annoncées par le Comité international olympique, le gouvernement japonais et le comité organisateur.

« Nous devons bientôt prendre une décision, sinon ce sera difficile d’accomplir les tâches suivantes », a évoqué Toshiro Muto, le président et directeur des opérations du comité organisateur, à la trentaine de hauts dirigeants – tous des hommes, sauf une – présents dans l’impressionnante salle de conférence jeudi.

PHOTO BEHROUZ MEHRI, AFP

Une conférence de presse dans la foulée du report des Jeux de 2020.

Deux jours après l’annonce inédite du report des JO de Tokyo, le groupe s’est réuni pour une première rencontre du « nouveau comité spécial de relance des JO de Tokyo 2020 ». Ils doivent remettre les JO sur les rails, après qu’ils aient été malmenés par la pandémie de la COVID-19.

Muto et le président du comité organisateur Yoshiro Mori ont chacun offert un discours d’encouragement. Mori, l’ex-premier ministre japonais qui est âgé de 82 ans, a misé sur ses souvenirs de la guerre alors qu’il était jeune pour motiver les troupes à refaire en quelques mois ce qu’elles avaient mis sept ans à planifier.

Il a parlé de son père qui a pris part « à la guerre du Pacifique », après lui avoir légué un ballon de rugby et son gant de baseball.

Je suis désolé, je suis vieux et je parle de vieux souvenirs, a dit Mori. Je compare ça (la situation actuelle) à l’époque et je sais que je pourrais être critiqué dans les médias. Cependant, c’est ce que je ressens, au fond de moi-même, alors que nous sommes confrontés à une situation historique.

Toshiro Muto, le président du COJO de Tokyo.

Muto a énuméré une impressionnante liste d’enjeux qui devront être réglés : les billets, la sécurité, les installations, la marchandise, les hôtels, le Village des athlètes, les transports et le recrutement de bénévoles. Il a ajouté qu’il analysait présentement « des milliers de contrats » et veillait sur les intérêts des télédiffuseurs, des commanditaires, du CIO, des fédérations sportives internationales et des comités olympiques nationaux.

« Je n’aurais jamais imaginé être mis à l’épreuve à ce point-là », a-t-il reconnu.

Il a aussi exprimé une autre réalité.

Le report ne sera pas bon marché

« Les dépenses supplémentaires seront impressionnantes, c’est certain », a convenu Muto.

Le quotidien financier japonais Nikkei a estimé les coûts supplémentaires à 2,7 milliardsUS, citant une évaluation provisoire des organisateurs locaux.

Le comité organisateur et le gouvernement japonais ont indiqué qu’ils avaient défrayé 12,6 milliards jusqu’ici. Cependant, un rapport d’audit interne dévoilé en décembre chiffre à environ 28 milliards ces coûts. Il existe toujours un débat sur la nature des dépenses associées à la présentation des Jeux olympiques, et ce ne serait pas la première fois que des stratagèmes sont utilisés pour faire gonfler la facture.

« Tous les scénarios sont sur la table », a dit Bach mercredi quant à l’identification de nouvelles dates. Il a ajouté que les Jeux olympiques de 2021 n’ont pas à être présentés strictement pendant les mois d’été dans l’hémisphère Nord, et précisé qu’ils pourraient même avoir lieu plus tôt.

Deux des principales disciplines olympiques – l’athlétisme et la natation – ont déjà déplacé leurs Championnats du monde en juillet et août 2021, respectivement.

Si les JO sont devancés au printemps, alors qu’il fait plus frais à Tokyo, ils entreront en conflit avec la saison de soccer en Europe. En Amérique du Nord, ils entreraient en conflit avec la saison des Ligues majeures de baseball, de la NBA, de la LNH et peut-être même avec celle de basketball dans les rangs universitaires américains. Ça, c’est si tout reprend normalement.

« La décision de reporter les Jeux olympiques entraînera des sacrifices », a déclaré Bach.

Hidemasa Nakamura, qui est responsable de la livraison des JO, a de nouveau été questionné sur les dates des Jeux en 2021.

« Nous n’avons pas pris de décision, a-t-il confié. Nous ignorons à quel moment nous serons en mesure d’annoncer les dates. Nous n’avons pas de procédure formelle dans un cas comme celui-ci. »