(Toronto) Jamal Murray veut représenter l’unifolié aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Lori Ewing
La Presse canadienne

La vedette des Nuggets de Denver s’est engagé à jouer pour le Canada l’été prochain, donnant ainsi un coup de pouce à un programme qui a eu des ennuis à attirer les athlètes de la NBA.

« Je veux m’afficher comme leader et m’engager avec le Canada, a gazouillé l’Ontarien, mardi. Je veux faire ma part pour aider à nous envoyer aux Jeux. »

Plus tard mardi, sur Twitter également, deux autres Canadiens ont dit vouloir se joindre à l’effort : Shai Gilgeous-Alexander, du Thunder, et son cousin Nickeil Alexander-Walker, des Pelicans.

Parmi les joueurs de la NBA, le Canada ne comptait que sur Cory Joseph et Khem Birch à la Coupe du monde en Chine, cet été.

Mercredi, on saura quels sont les cinq autres pays qui seront au tournoi de la dernière chance à Victoria en Colombie-Britannique, du 23 au 28 juin.

Le Canada doit remporter la compétition pour mériter une place au Japon.

Âgé de 22 ans, Murray affiche une moyenne de 18,9 points par match cette saison. En 2015, il a aidé le Canada à obtenir l’argent aux Jeux panaméricains.

Gilgeous-Alexander récolte en moyenne 19,3 points par match, avec Oklahoma City. Alexander-Walker, une recrue, fournit en moyenne 6,4 points, avec La Nouvelle-Orléans.

En Chine, le Canada avait la chance de se qualifier pour l’Olympiade avec un top 7, mais un rendement de 2-3 lui a plutôt valu le 21e rang.