(Rome) L’Argentin Diego Schwartzman, finaliste de l’édition 2020, a dû batailler mardi pour passer le 1er tour du Masters 1000 de Rome en effaçant deux balles de match avant de mettre au pas le Serbe Miomir Kecmanovic 6-2, 3-6, 7-6 (7/3) en 2 h 45.

Publié le 10 mai
Agence France-Presse

La tête de série N.12 (15e mondial) est allée chercher à l’énergie sa dix-septième victoire de l’année sur terre battue (en 23 matchs), ce qui en fait le plus victorieux en 2022 sur cette surface, devant le phénomène espagnol Carlos Alcaraz (16 succès en 17 matchs).

Brisé et mené 3-0 en début de troisième manche, l’Argentin a dû puiser dans son meilleur tennis, en appuyant ses frappes et en réussissant plusieurs jolies amorties pour revenir sur Kecmanovic (31e mondial). Il a encore dû s’employer pour sauver deux balles de match à 4-5 sur son service avant de conclure au jeu décisif.

Schwartzman rencontrera au 2e tour l’Américain Marcos Giron (60e), avec la perspective d’un quart de finale contre le N.1 mondial et quintuple vainqueur à Rome Novak Djokovic, contre qui il avait perdu la finale en 2020.

Djokovic, exempté du 1er tour, entre en lice mardi après-midi avec un 2e tour contre le Russe Aslan Karatsev (35e).

Rafael Nadal, en quête à Rome d’une onzième couronne, est lui attendu mercredi sur les courts avec une entrée en lice contre l’Américain John Isner (27e), qualifié mardi en dominant au 1er tour l’Argentin Francisco Cerundolo (49e) 6-4, 6-3.