(Melbourne) Le match a duré près de quatre heures et demie, mais Félix Auger-Aliassime en est sorti vainqueur pour accéder au troisième tour à Melbourne, jeudi.

Mis à jour le 20 janvier
Associated Press

Le Québécois classé neuvième a battu l’Espagnol Alejandro Davidovich Fokina, 50e raquette mondiale 7-6 (4), 6-7 (4), 7-6 (5) et 7-6 (4).

Auger-Aliassime a converti sa deuxième balle de match. Il a pu célébrer à la suite d’une volée, rendue possible grâce à un excellent deuxième service, sortant.

Le Canadien a eu le dessus 28-6 pour les as et 58-48 pour les coups gagnants.

« Ça a été une bonne journée, mais une longue journée, a déclaré Auger-Aliassime en conférence de presse. Plus de quatre heures sur le court : ça fait beaucoup de tennis ! […] Je suis heureux que le match se soit soldé en ma faveur, d’avoir pu remporter trois bris d’égalité sur quatre.

« Quand vous commencez une rencontre, vous ne savez jamais comment elle va se terminer. Je suis heureux d’avoir pu passer à travers celle-là. »

Auger-Aliassime a signé de puissants retours pour gagner les deux derniers points du premier bris d’impasse. Son rival a renvoyé la balle dans le filet à chaque fois.

En deuxième manche, le Canadien a gaspillé un coussin de 3-0 dans le bris d’égalité. À 4-2, Auger-Aliassime a commis quatre fautes directes de suite, avant que l’Espagnol loge un coup droit sur la ligne pour gagner le set.

Au troisième set, les joueurs étaient une fois de plus nez à nez après 12 jeux. Le Québécois a connu un bref relâchement à 6-2, puis Fokina a cédé la manche en envoyant une balle juste un peu trop loin.

Lors du 11e jeu de la manche suivante, Auger-Aliassime a laissé filer un coussin de 30-0, perdant les quatre points suivants. Fokina a ainsi pris les devants 6-5, mais il n’a pas su enchaîner avec un bris.

Au bris d’impasse décisif, un revers en parallèle a donné l’avance 5-3 à Auger-Aliassime, puis son rival y est allé d’une frappe beaucoup trop longue. Deux points plus tard, le Québécois a fait en sorte de mettre fin au très long débat.

Au troisième tour, Auger-Aliassime affrontera le Britannique Daniel Evans, 24e tête de série. Evans a avancé au tableau quand le Français Arthur Rinderknech a dû se retirer, à la suite d’une blessure au poignet.

Dans les autres rencontres, le Russe Daniil Medvedev, tête de série no 2, a montré la sortie au favori local Nick Kyrgios 7-6 (1), 6-4, 4-6, 6-2 dans un match qui était fort attendu fort attendu.

Champion de trois grands tournois, le Britannique Andy Murray, détenteur d’un laissez-passer, n’a pas pu se qualifier pour le troisième tour face au Japonais issu des qualifications Taro Daniel, ce dernier l’a emporté en trois manches identiques de 6-4.

Murray semblait se diriger vers la retraite en 2019, après avoir perdu en Australie, mais une opération à la hanche a relancé sa carrière.

Le Grec Stefanos Tsitsipas, quatrième tête de série, a gagné 7-6 (1), 6-7 (5), 6-3 et 6-4 contre Sebastian Baez de l’Argentine, 88e au monde. Le Russe Andrey Rublev, cinquième tête d’affiche, a gagné 6-4, 6-2 et 6-0 devant Ricardas Berankis, de la Lituanie.

Joueur invité, l’Australien Chris O’Connell, 175e au monde, a infligé une défaite de 7-6 (6), 6-4 et 6-4 à l’Argentin Diego Schwartzman, 13e tête de série.

Un autre Australien, la 32e tête de série Alex De Minaur, a aussi atteint le tour suivant grâce à un gain de 6-4, 6-4, 6-2 contre le Polonais Kamil Majchrzak.

Finalement, le Bulgare classé 26e Grigor Dimitrov a été éliminé par le Français Benoît Paire, vainqueur en quatre sets, 6-4, 6-4, 6-7 (4), 7-6 (2).