(Sydney) L’impressionnant parcours d’Andy Murray s’est arrêté à une seule victoire d’un 47e titre en carrière lorsqu’il s’est incliné en finale de la Classique de tennis de Sydney, samedi.

Publié le 15 janvier
Associated Press

Le Britannique de 34 ans s’est incliné en deux manches de 6-3, 6-3 contre le favori du tournoi, Aslan Karatsev. Murray avait commencé la semaine en signant une première victoire en sol australien en plus de 1000 jours.

Il s’agissait de la première finale à laquelle participait Murray depuis 2019. Karatsev, qui a atteint les demi-finales des Internationaux d’Australie en 2021, a simplement été trop fort pour lui.

Murray, quintuple finaliste aux Internationaux d’Australie, avait reçu un laissez-passer pour le tournoi à Sydney et il a ensuite battu Viktor Durasovic, Nikoloz Basilashvili et Reilly Opelka.

Murray n’aura pas beaucoup de temps pour récupérer avant d’affronter Basilashvili à nouveau au premier tour des Internationaux d’Australie.

Ce titre masculin à Sydney était l’un des quatre attribués samedi, lors de la conclusion des tournois d’appoint avant les Internationaux d’Australie, qui s’amorceront lundi.

Lors de la finale féminine à Sydney, Paula Badosa a obtenu un troisième titre en carrière lorsqu’elle a vaincu Barbora Krejcikova 6-3, 4-6, 7-6 (4).

À Adélaïde, Madison Keys a signé un premier titre en simple sur le circuit de la WTA depuis 2019. Elle a dominé Alison Riske 6-1, 6-2.

Chez les hommes, Thanasi Kokkinakis a triomphé pour une première fois sur le circuit de l’ATP en prenant la mesure d’Arthur Rinderknech en trois manches de 6-7 (6), 7-6 (5), 6-3.