(Madrid) Cette année, pas de larmes mais des hurlements de joie : Novak Djokovic et la Serbie ont passé le cap des quarts de finale de la Coupe Davis, mercredi à Madrid aux dépens du Kazakhstan, et affronteront la Croatie pour une place en finale.

Publié le 1er déc. 2021
Igor GEDILAGHINE Agence France-Presse

La dernière apparition de la Serbie dans la compétition par équipe nationale, en 2019 à Madrid déjà, s’était soldée par une défaite en quarts face à la Russie, au jeu décisif (10/8) du troisième set du double décisif.

En conférence de presse, Djokovic qui avait perdu ce double associé à Viktor Troicki, était en pleurs comme ses coéquipiers.

Mercredi face au Kazakhstan, Troicki était encore au côté de Djokovic, mais sur le banc en tant que capitaine.

« On a été malchanceux dans le premier match, on est passé si près. Mais Novak a été incroyable en simple et en double », a savouré le capitaine.

C’est associé à Nikola Cacic que le N.1 mondial a remporté le point de la qualification en battant les Kazakhstanais Andrey Golubev et Aleksandr Nedovyesov 6-2, 2-6, 6-3.

Car la journée avait mal débuté pour les Serbes avec un premier simple marathon (3 h 18) perdu par Miomir Kecmanovic (69e) 7-6 (7-5), 6-4, 7-6 (13/11) face à Mikhaïl Kukushkin (182e).

Kecmanovic, préféré par le capitaine Troicki à Dusan Lajovic et Filip Krajinovic pourtant mieux classés, s’était procuré les premières balles de match… quatre balles de match (à 5-3 dans le troisième set, et 6 points à 4 dans le bris d’égalité).

Terminer le travail

Les ayant toutes annihilées, c’est Kukushkin qui s’en est procuré quatre. Lui a su conclure.

Charge à Djokovic, donc, de porter la Serbie sur ses épaules jusqu’en demies.

Impressionnant lors de ses deux premiers simples de la compétition, il a de nouveau aisément passé l’obstacle Alexander Bublik (36e) 6-3, 6-4 pour une 16e victoire d’affilée en simple en Coupe Davis qui a permis à la Serbie d’égaliser à 1-1.

« On n’a pas fini le travail, j’espère qu’on va gagner le double », avait alors tempéré « Nole », arrivé lundi d’Innsbruck (Autriche), où la Serbie a joué la phase de poules à huis clos.

Une demi-heure plus tard, le N.1 mondial en quête d’un deuxième Saladier d’argent personnel et pour la Serbie après celui de 2010, était de retour sur le court en double.

La messe semblait dite quand les Serbes ont facilement remporté le premier set. Mais les Kazakhstanais n’ont pas baissé les bras. Et ont infligé la même punition qu’ils venaient de prendre.

Mais les hommes de Troicki ont remis la main sur le match et pu laisser échapper un hurlement extatique.

« Je ne pourrais pas être plus fier de notre esprit combatif. On a baissé de niveau dans le deuxième set, mais on a réussi à rebondir, garder notre calme et inverser la tendance », a souligné Djokovic.  

C’est bien la Serbie qui jouera vendredi contre la Croatie sa cinquième demi-finale de Coupe Davis. L’autre demie opposera samedi l’Allemagne au vainqueur de Russie-Suède programmé jeudi.