(Madrid) La saison 2020 de tennis est « pratiquement perdue » selon le N.2 mondial Rafael Nadal, qui a l’impression de « perdre un an » à cause de la pandémie de coronavirus, a-t-il déclaré mardi aux quotidiens espagnols ABC et El Pais.

Agence France-Presse

« Si vous me donnez un document disant qu’une saison normale commencera en janvier 2021, je le signerai sans réfléchir », a déclaré l’Espagnol à ABC.

« Il y a beaucoup d’intérêts personnels et économiques, le sport bouge beaucoup, mais il nous en coûtera de revenir à la normale », a-t-il poursuivi.

La saison « 2020 est pratiquement perdue. J’espère pouvoir commencer l’année prochaine. Espérons-le », a estimé le Majorquin dans les colonnes d’El Pais.  

« J’espère jouer le plus tôt possible », a-t-il dit, tout expliquant pour ABC : « nous voyageons chaque semaine d’un endroit à un autre, nous sommes en contact avec des hôtels, des aéroports, dans des lieux différents » de la planète.

Nadal s’entraîne à nouveau depuis lundi sur un court de tennis chez un ami, profitant de l’autorisation donnée par le gouvernement espagnol aux sportifs pour s’entraîner.

« Mon sentiment, et je le dis avec tristesse, je ne vais pas le cacher, c’est que nous sommes en train de perdre une année de notre vie. Et à 33 ou 34 ans, ça a beaucoup plus de valeur qu’à 20 ans », pour un joueur de tennis, a-t-il souligné pour ABC.  

Nadal a également émis des doutes sur le nouveau calendrier, chamboulé par la pandémie et le report de Roland Garros à l’automne, une semaine après l’US Open : « Franchement, je pense que ça n’arrivera pas. De l’US Open à Roland Garros avec une semaine entre les deux… Je ne pense pas que nous puissions jouer », a indiqué celui qui a gagné douze fois à Roland Garros.

Le tournoi français du Grand Chelem, programmé du 24  mai au 7  juin, devrait se disputer du 20  septembre au 4  octobre, juste après l’US Open, prévu du 31 août au 13 septembre.