(Paris) Félix Auger-Aliassime a décroché son premier titre en carrière sur le circuit de l’ATP, dimanche, même si ce n’est peut-être pas celui qu’il convoitait.

La Presse Canadienne

Le Québécois âgé de 20 ans et son partenaire de jeu polonais Hubert Hurkacz ont remporté le titre de double masculin au Masters de Paris.

Ils ont défait le Croate Mate Pavic et le Brésilien Bruno Soares 6-7 (3), 7-6 (7) et 10-2 lors d’un match très relevé qui s’est conclu après une heure et 52 minutes de jeu à l’aréna de Paris-Bercy. Le duo victorieux a d’ailleurs dû sauver cinq balles de championnat avant de l’emporter.

C’était la deuxième fois cette saison qu’Auger-Aliassime unissait ses efforts à ceux de Hurkacz, après leur parcours qui s’était arrêté en quarts de finale à Rotterdam en février.

« C’est le meilleur partenaire ! C’est un peu inattendu comme résultat, mais Hubert est un très bon gars. Il a tout donné, il s’est amusé, donc ç’a été très agréable », a déclaré Auger-Aliassime en entretien d’après-match sur les ondes d’ATP Tennis TV.

Auger-Aliassime a présenté une fiche de 0-3 cette saison en finale d’un tournoi de simple, après s’être incliné dans de telles circonstances à Rotterdam, à Marseille et à Cologne, tout récemment. Il s’agissait cependant de sa première finale de double en carrière.

Après la rencontre, Auger-Aliassime a indiqué qu’il terminera sa saison au tournoi de Sofia, en Bulgarie, la semaine prochaine. Il disposera d’ailleurs d’un laissez-passer pour le deuxième tour en simple. Ses compatriotes Denis Shapovalov, le favori du tournoi, et Vasek Pospisil, y sont également inscrits.

Medvedev l’emporte en simple

D’autre part, l’Allemand Alexander Zverev a baissé pavillon 5-7, 6-4 et 6-1 devant le Russe Daniil Medvedev en finale du simple.

Il s’agissait du premier titre de Medvedev au Masters de Paris, mais de son troisième de la série Masters et de son huitième au total en carrière.

Le Russe, troisième tête de série du tournoi, a signé sa deuxième victoire en carrière contre Zverev, la quatrième tête de série. L’autre avait été acquise en finale du Masters de Shanghai, l’an dernier.

« J’ai réussi à rester fort, à rester dans le match à tout moment, a dit Medvedev. J’ai réussi à mettre de la pression et à lever graduellement mon niveau de jeu jusqu’à ce que j’aille chercher un bris. »

Le duel entre les deux derniers finalistes des Internationaux des États-Unis s’est joué au service-il n’y a eu aucun bris —, jusqu’à ce que Zverev ne ravisse celui de son adversaire au 12e jeu du premier set pour se l’adjuger.

La précision chirurgicale de Medvedev de la ligne de fond a toutefois déjoué l’imposant tennisman allemand au neuvième jeu de la deuxième manche, et son retour a abouti à l’extérieur des limites du terrain. Le Russe, l’un des meilleurs retourneurs du circuit, a alors semblé trouver une brèche dans le jeu de Zverev — il n’a gagné que 57 % des points avec sa première balle, contre 75 % pour Medvedev.

Ce dernier a gagné la deuxième manche en claquant son 13e as de la rencontre, puis il a pris le contrôle de la rencontre lorsque Zverev a effectué un faible coup droit qui a terminé sa course dans le filet pour le bris, à zéro. Après avoir laissé filer quatre balles de bris lors du jeu suivant, Zverev a semblé lâcher prise et s’est retrouvé avec un déficit de 0-3.

Le Russe a scellé l’issue de la rencontre avec sa deuxième balle de championnat, lorsque Zverev a commis une double faute pour la troisième fois du match.

Les deux tennismen pourraient s’affronter de nouveau lors des Finales de l’ATP à Londres, du 15 au 22 novembre.