La Canadienne Bianca Andreescu a annoncé jeudi qu’elle se retire des Internationaux des États-Unis, dans un message publié sur son compte Instagram officiel.

La Presse canadienne

Andreescu, sixième raquette mondiale, est la championne en titre des Internationaux des États-Unis, après sa victoire en deux manches contre l’Américaine Serena Williams en 2019.

« J’ai pris cette décision afin de me concentrer sur mon conditionnement physique pour que je puisse être au sommet de ma forme lors de mon retour au jeu, a-t-elle écrit. Ma victoire aux Internationaux des États-Unis l’an dernier était le fait saillant de ma carrière jusqu’ici et ça me manquera de ne pas y participer. »

« Cependant, j’ai réalisé que de nombreux obstacles inattendus, dont la pandémie de COVID-19, ont compromis ma préparation et m’ont empêché d’atteindre le niveau de jeu que je veux avoir. J’ai hâte de bientôt retrouver mes adversaires sur le terrain. »

Rejoint par La Presse canadienne, son entraîneur Sylvain Bruneau a fait savoir que Andreescu avait subi un contretemps liée à une vieille blessure.

« Au mois de juin, on s’est entraîné et les choses allaient rondement et puis il y a eu un petit pépin, ça nous a ralentis, voire arrêtés. Là, elle veut s’assurer de revenir top-niveau, de ne pas juste faire un retour à peu près. Je suis complètement d’accord. »

« C’est sûr qu’on est déçu, c’est sûr qu’elle est déçue. Elle aurait adoré retourner à New York. C’est plus que juste d’aller défendre son titre », a ajouté Bruneau en rappelant que Andreescu n’a pas joué du tout en 2020, contrairement à plusieurs joueuses du circuit de la WTA.

Andreescu est inactive depuis qu’elle s’est blessée à un genou tard en octobre 2019, lors des Finales de la WTA disputées en Chine.

L’Ontarienne de 20 ans espérait défendre son titre à Indian Wells en mars, mais elle a dû déclarer forfait en raison de cette blessure persistante. Le tournoi a finalement été annulé par la pandémie de COVID-19, seulement quelques jours après le retrait d’Andreescu.

La Montréalaise Leylah Annie Fernandez, 118e au monde, est la seule autre Canadienne inscrite sur la liste préliminaire du simple féminin.

Le tournoi doit se mettre en branle à Flushing Meadows à compter du 31 août.