(Palerme) Le tennis professionnel « officiel » a repris vie après une pause forcée de cinq mois lundi, et les joueuses inscrites à l’Omnium de Palerme devaient manipuler elles-mêmes leur serviette et ne pas serrer la main de leur adversaire.

Associated Press

Les sévères directives devant être respectées, en raison de la pandémie de coronavirus, incluent l’impossibilité de prendre une douche sur le site et l’interdiction de signer des autographes ou de se faire photographier auprès de spectateurs.

Les joueuses du tableau du simple proviennent de 15 pays, tous situés dans le continent européen.

Un nombre limité de spectateurs ont été admis dans le stade, qui peut accueillir 1500 personnes, et ils devaient respecter les règles de distanciation physique.

Les amateurs présents ont vu la Croate Donna Vekic, 6e tête de série, prendre la mesure de la Néerlandaise Arantxa Rus (6-1 et 6-2), par un temps venteux, lors du premier évènement officiel – femmes ou hommes – depuis le début de mars.

« Je suis vraiment contente de ne pas avoir oublié comment jouer au tennis, comment jouer des matchs, comment gagner », a déclaré Vekic lors d’une vidéoconférence. « C’est un grand soulagement et je suis vraiment heureuse en ce moment.

« Il n’y a pas de doute que c’était un peu étrange. J’étais vraiment nerveuse hier, encore plus aujourd’hui. Après les quelques premiers jeux, je me suis détendue et j’étais concentrée. »

Vekic a mérité son billet pour le deuxième tour à sa deuxième balle de match. Au passage, elle a réalisé son sixième bris du duel lorsque Rus a expédié un coup droit à l’extérieur des limites du terrain.

Vekic affrontera l’adolescente italienne Elisabetta Cocciaretto, qui a pris la mesure de Polona Hercog (7-6 et 6-3) pour sa première victoire en carrière contre une joueuse du top 50.

Incertitude et anxiété

Au-delà de la semaine en cours, Vekic ne sait pas si ses projets devront être modifiés alors que la pandémie continue de perturber le calendrier sportif partout dans le monde.

Vekic espère participer aux Internationaux des États-Unis, où elle a atteint les quarts de finale l’an dernier, de même qu’aux Internationaux de France et au tournoi à Rome.

« Les choses changent chaque semaine, et je pense qu’il faut y aller de semaine en semaine, essayer de s’adapter du mieux possible, et espérer jouer le plus possible. »

L’incertitude provoque chez tout le monde beaucoup d’anxiété.

Donna Vekic

Les Internationaux des États-Unis doivent commencer le 31 août et les Internationaux de France, le 27 septembre.

Dans d’autres matchs, l’Allemande Laura Siegemund a battu la Roumaine Irina-Camelia Begu, 6-3, 6-4.

La bataille a été plus ardue pour l’Italienne Sara Errani, qui a eu besoin de trois manches et près de trois heures pour éliminer la Roumaine Sorana Cirstea 7-5, 1-6, 6-4.

Les joueuses et toute personne en contact avec les joueuses ont subi des tests de dépistage pour la COVID-19 avant de prendre la route de Palerme et à leur arrivée. Ces personnes se soumettront à d’autres tests tous les quatre jours.